Entretien avec JC Gaudechon, producteur exécutif de Gunjack 2 au sein de CCP Shanghai

Afin de découvrir l'envers du décor, nous avons posé quelques questions à Jean Charles Gaudechon qui chapeaute le studio CCP de Shanghai, à l'ouvrage notamment sur la licence de réalité virtuelle Gunjack.

Quel est ton parcours avant de rejoindre CCP ? Quel est ton poste actuel et les projets sur lesquels tu as travaillé au sein de CCP ?

Je suis dans l'industrie depuis maintenant 15 ans, j'ai une formation d'ingé info mais j'ai fait essentiellement de la production en passant par presque chaque étape jusqu'à Producteur Exécutif, mon rôle actuel. Je suis aussi en charge du studio de Shanghai et des activités de CCP en Chine. CCP venait juste de lancer Dust 514 quand je me suis installé à Shanghai, depuis nous avons travaillé sur beaucoup de concepts PC et sortit deux jeux en Réalité Virtuelle (VR), Gunjack pour le Samsung Gear VR et Gunjack 2: End of Shift pour la Google DayDream. CCP Shanghai est aussi en charge de gérer EVE Online en Chine.

Quelles sont les forces et faiblesses d'un studio aussi lointain que CCP Shanghai ?

Shanghai est vraiment une super ville avec un excellent vivier de talents, ce qui aide beaucoup pour le recrutement bien sûr. CCP a un studio à Shanghai depuis presque 11 ans, ça a toujours été une volonté forte de CCP d'être présent en Asie et en Chine en particulier. EVE Online est vraiment populaire ici en Chine. Ce jeu m'étonnera toujours, il n'a vraiment aucunes frontières, fictionnelles ou réelles. Dur de cacher que je suis un grand fan.

Cela dit, la distance et le fossé culturel entre la Chine et l'Europe ou les Etats-Unis peut être pesant parfois, on essaye de remédier à cela en restant connecté le plus possible, en participant régulièrement à des conférences comme la GDC pour continuer à apprendre et échanger mais aussi avec des petites idées comme avoir une caméra qui tourne 24/7 dans chaque studio CCP pour pouvoir se faire un petit coucou en passant. Ca rapproche.

Peux-tu présenter les spécificités de la licence Gunjack, qui s'inscrit sur un registre différent de celui d'EVE: Valkyrie, l'autre produit phare de CCP en matière de réalité virtuelle ?

Gunjack a été conçu pour la réalité virtuelle sur mobile, ce qui est une approche vraiment différente de développer pour du PC ou de la console comme on l'a fait pour EVE: Valkyrie. Personnellement, j'ai toujours été très attiré par la promesse du VR sur mobile, un vrai sentiment de liberté de mouvement sans câbles, accessible à beaucoup de joueurs. Ça changera dans le futur avec une évolution vers le sans-fil et une baisse des prix des casques de haute qualité, mais pour l'instant le mobile me plait, il y a tellement de choses à faire ! Les difficultés rencontrées dans la réalité virtuelle mobile sont très différentes des autres plateformes de jeu puisque l'on veut atteindre d'excellentes qualités de contenu pour créer une vraie immersion avec les performances d'un téléphone mobile, en évitant toute surchauffe, etc.

Ça fait un cadre assez strict mais des fois c'est ce qui peut décupler la créativité, en commençant par des décisions de design intelligentes et en prenant le temps d'optimiser en fin de développement. Ca a été vraiment la clé de la réussite de Gunjack. C'est d'abord un jeu arcade donc des parties intenses assez courtes et une prise en main facile. Mais on voulait vraiment pousser sur la qualité graphique et l'immersion aussi, qui sont d'ailleurs liées sans provoquer d'inconfort. Le compliment qui nous a fait le plus plaisir était « Quoi ! c'est sur mobile ça !! ». La réalité virtuelle amène une vraie nouveauté au jeu en général mais au mobile encore plus je trouve, une immersion et profondeur de gameplay, sans pour autant faire une comparaison aux jeux mobiles existants qui sont très différents.

Gunjack 2: End of Shift est une suite, quelle est l'évolution du titre par rapport au premier opus ?

Je peux dire que Gunjack 2 a vraiment évolué à tous les niveaux en plus de s'adapter au casque DayDream, la nouvelle plateforme VR de Google et son contrôleur qui est une vraie nouveauté pour le mobile. On avait vraiment envie d'intégrer plus de moments cinématiques et voir ce que ça faisait d'être au beau milieu d'un dialogue PNJ entre les différentes missions de combat. On est content du résultat, on trouve que ça ajoute vraiment quelque chose à l'expérience.

On a aussi repensé le gameplay pour ajouter de la profondeur grâce au contrôleur qui permet une plus grande liberté de mouvement et de combinaisons possibles. Pour finir, on voulait aussi pousser sur la « rejouabilité » de Gunjack 2, c'est pourquoi nous avons ajouté des fonctionnalités multijoueurs (asynchrones) et des nouvelles missions chaque jour, générées de façon aléatoire.

Comment faire évoluer la licence et maintenir l'intérêt des joueurs ? Plutôt la piste des mises à jour ou des suites ?

C'est important pour nous de continuer à supporter et enrichir le jeu le plus possible. Les fonctionnalités multijoueurs dont je viens de parler font partie d'une mise à jour gratuite qui est sortie la semaine dernière et qui a aussi ajouté au jeu un système de progression, de nouvelles armes à débloquer et pas mal d'autres choses. On voit Gunjack comme l'une des premières franchises VR à succès donc on veut absolument continuer à réfléchir à ce que l'on peut faire dans le futur, on a déjà de bonnes idées d'évolutions possibles mais on ne veut pas non plus se précipiter. Le marché de la réalité virtuelle reste encore très jeune et on veut continuer à explorer des styles de jeu différents.

La licence Gunjack peut-elle prendre d'autres formes (contrôles tactiles sur mobile, shoot'em up jouable via des contrôleurs, etc.) ou va-t-elle rester uniquement accessible via la réalité virtuelle ?

Comme je l'ai dit plus tôt, Gunjack a été fait pour la VR mobile et rien d'autres pour être très honnête, mais grâce au succès du jeu, on s'est forcément posé la question. On continue à réfléchir aux possibles évolutions du jeu vers des formats différents mais on a envie d'essayer d'autres choses avant je pense.

Gunjack emprunte l'univers du MMORPG EVE Online, peut-on imaginer dans le futur des interactions entre les deux jeux ?

Gunjack a en effet lieu dans l'univers de EVE Online, on a de la chance de pouvoir se baser sur une histoire aussi riche. C'est vrai que le vaisseau que vous protégez dans Gunjack est une opération d'extraction minière qui, comme vous le savez probablement, est une part très importante de l'économie de EVE Online.

Donc c'est vrai que l'on pourrait imaginer une partie du jeu comme celle-là jouable en VR mais pour être honnête, c'est pas d'actualité aujourd'hui. Cela dit, CCP a montré dans le passé une volonté de faire converger différentes expériences mais il faudra surtout faire attention ne pas déranger l'équilibre de EVE Online et faire en sorte de vraiment ajouter quelque chose a l'expérience, pas juste un gimmick.

Quels sont tes prochains projets ?

Tout ce que je peux dire pour l'instant c'est que l'on va faire continuer à développer des expériences VR, j'adorerais pouvoir en parler plus mais c'est trop tôt. On travaille sur 2-3 concepts forts qui, on espère, verront le jour dans les mois à venir mais c'est encore trop tôt pour le dire. Vous serez les premiers au courant ! 


  • En chargement...

Que pensez-vous de Gunjack 2: End of Shift ?

2 aiment, 1 pas.
Note moyenne : (3 évaluations | 0 critique)
5,3 / 10 - Intéressant