J'irai dormir chez vous - The Rough Riders

Cet article est basé sur le principe de l'émission "J'irai dormir chez vous", où Antoine de Maximy parcourt la planète, seul et sans préparation, avec l'idée saugrenue de s'inviter à dormir chez l'habitant. Transposé à l'univers d'EVE Online, il s'agira de m'installer quelques temps dans des corporations implantées aux quatre coins de l'univers New Eden.

Destination

Je me dirige vers la région de Great Wildlands où sont installés les tribus Thukker, d'anciens minimatars connus pour leurs caravanes aux contenus plus au moins légaux. Pour être plus précis, la destination est la constellation 730-KH, système solaire M-MD3B, niveau de sécurité -0.1 et plus ou moins hostile.

J'y retrouverai la corporation francophone The Rough Riders, membre de l'alliance francophone Ares Protectiva.

J'irai dormir chez vous - The Rough Riders

Partant d'un coin perdu de la République Minmatar, une vingtaine de saut seront nécessaires pour me rendre sur place. Du moins, c'était le plan initial car on me glisse dans l'oreillette que le chemin le plus court est en fait le plus dangereux. Si les déplacements dans les zones de haute sécurité ne posent pas de problème, cela est une autre histoire quand on descend en niveau de sécurité. Si les sentinelles interviennent encore aux stargates de 0.4 à 0.1, la sécurité est déclarée aux abonnés absents en 0.0. De plus, des bulles coupant la possibilité de warp peuvent être placées dans ces zones de non droit, rendant les trajets d'autant plus dangereux. Mon problème se trouve dans un système de passage entre les zones de low-sec et le 0.0 tout particulièrement campé par des autochtones, faisant payer le passage au prix fort. Il s'agit bien entendu d'une image, car le prix sera votre vaisseau qui explosera, voir même votre capsule contenant votre clone si vous n'êtes pas assez rapide.

Un grand détour plus tard, je me retrouve à la limite des zones low-sec où je retrouve un membre de la corporation qui m'ouvrira le chemin en remplissant le role de l'éclaireur. J'arrive enfin à bon port. Je peux désormais vous raconter quelques épisodes.

 

Opération POS

Opération "On finit le taff"

Quand: Dimanche 15h ET / 17h FR

Où: M-MD

Leads: Con'Rad / Xhale

Ships needeed: DREADS > DREADS > DREADS > Support Shield

Form Up rapide pour terminer une small POS dans un système. Je n'envisage de taper aucune autre POS à ce moment là donc cela sera rapide.

Il s'agit d'une opération organisée par l'alliance Ares Protectiva, dont fait partie la corporation. Le but est de détruire une installation d'une corporation belliqueuse avec l'artillerie lourde. 

Alors aux commandes d'un Vigil, une frégate aussi rapide qu'inoffensive mais fort discrète car équipée d'un module de furtivité, je rejoins la flotte de support qui appuiera si besoin la flotte principale.

L'ordre est donné de quitter la station et de rejoindre une POS du système où nous attend un Titan, vaisseau permettant d'ouvrir un passage directement vers un autre système, sans passer par les stargates

Titan

A peine visible au centre de l'image, vous pouvez voir mon Vigil devant le Titan. Les rayures en arrière plan sont le bouclier de protection de la POS où nous nous trouvons. Je suis à ce moment là bien seul. L'explication est simple, au moment de l'ouverture du passage par le Titan, j'ai réalisé que je ne savais pas comment l'utiliser. Le temps d'obtenir des explications et de trouver la commande, clic droit sur le Titan, il était trop tard. De plus, le Titan ne disposait pas assez de carburant pour ouvrir un nouveau passage.

En l'absence d'approvisionnement de carburant, il faudra donc se rendre sur les lieux de l'opération, accompagné des retardataires, à "pied". Et oui, cela peut arriver même aux commandes d'un vaisseau spatial pouvant effectuer des trajets sur des années lumières. Quelques systèmes et sauts à travers les stargates plus tard, je retrouve enfin la flotte de support, pour effectuer le trajet du retour. En effet le temps du trajet, la POS ennemie avait explosé.

 

Opération canapé

Cette opération revient régulièrement pour deux raisons totalement opposées, mais qui se rejoignent.

Premier cas : D'un rapide coup d'oeil sur le canal de discussion du système solaire, vous apercevez un certain nombre de personnages ne faisant pas partie de votre alliance ou de votre corporation. A coté du nom du personnage se trouve un petit carré orange ou rouge montrant des tendances plus moins hostiles. On vous précise que la sortie de la station est campée. Aucun commandant de flotte n'est présent, ainsi qu'un nombre insuffisant d'allié. C'est le moment de déclencher la fameuse opération canapé, à moins de vouloir subir d'atroces souffrances, voir la mort. 

Deuxième cas : Dès votre apparition dans New Eden, vous sentez que la tension est palpable. Quelque soit votre action, le danger est présent. Le moindre mouvement de souris peut être le dernier. La pression artérielle monte à chaque pression des touches du clavier. Et au final, quand cela devient insoutenable, vous vous retournez et disant: "Oui chérie, je vais faire la vaisselle". C'était le moment de déclencher la fameuse opération canapé, à moins de vouloir subir d'atroces souffrances, voir la mort.

Au niveau du déroulement de la fameuse opération canapé, il s'agit de poser ses fesses sur un canapé et de ne plus bouger, explication en image:

Opération Canapé

 

Opération sandwich

Durant une balade à travers Great Widlands et Curse, une petite flotte de la corporation se retrouve chassée par deux gangs plus solides. A se demander comment les engager, on se retrouve à une stargate avec un gang de chaque coté, ayant émis le souhait de nous trucider. On se sait toujours pas si les deux flottes sont ensemble.

Nous arrivons à l'opération sandwich, d'autant plus délicate que nous sommes le jambon entre les deux tranches de pains. 

Alors que la première flotte est sur nous, l'ordre est donné de sauter dans le système suivant. Du coup nez à nez avec la seconde flotte, nous utilisons la période de furtivité après un saut pour temporiser. La première flotte n'a pas suivi. 

Nous tentons alors la chance en recollant la stargate, et en revenant dans le système précédant. Cela fonctionne et la flotte ennemie nous suit. Les trois flottes sont réunies et font feu à tout va. 

Tandis que le sandwich commence à brûler, nous arrivons à nous extraire de la mêlée avec une seule perte, contre plusieurs en face. Le jambon fumé n'était pas au menu de cette soirée.  

 

Opération Dreadnought

Une information tombée dans la journée provoque un rappel des troupes pour la soirée. Nous avons un rendez-vous avec un Naglfar, gigantesque vaisseau approchant les deux milliards d'ISK une fois équipée, une cible de choix. Le joueur cible a une passion pour les POS et les attaque régulièrement.

Même si la cible se trouve dans Great Wildlands, une dizaine de saut seront nécessaire pour y parvenir. Sur le chemin, quelques cibles isolées joueront le rôle d'apéritif.

Collés à la stargate juste avant le système de la cible, nous attendons le signal. Une bulle placée de l'autre coté devra être traversée à toute vitesse, afin de ne pas laisser le temps à la cible de s'échapper. 

Le vaisseau furtif placé à proximité de la cible se dévoile et donne le signal. Les intercepteurs, plus rapides seront les premiers à sortir de la bulle et rejoignent en un saut l'éclaireur. Le reste de la flotte suit. Les bulles sont sorties. Sur place, la première cible sera un Typhoon, un battleship accompagnant le Naglfar, puis ça sera son tour.

Naglfar

La flotte orbite à un kilomètre, sans MicroWarpdrive afin de ne pas augmenter notre signal et devenir une cible trop facile et l'on fait feu. La cible joue avec nos nerfs en activant à plusieurs reprises l'autodestruction de son vaisseau, avant de le désactiver. Les vaisseaux de soutien remplissent leurs rôles et aucun membre de notre flotte n'est menacé.

La cible explose, achevée par un intercepteur, emportant avec elle plus de deux milliards d'ISK.

Sur le chemin du retour vers la maison, un Drake sera la cerise sur le gâteau. Esseulé au milieu de la masse, trop loin de la stargate, il n'avait aucune chance.

Drake

ps: un Abaddon, battleship amarr faisait partie des apéritifs de la soirée. Le lendemain, deux POS de la l'alliance étaient attaquées en représaille. Joie de l'espace non sécurisé, les relations entre les corporations et alliances font partie intégrante du jeu. Politique, diplomatie, équilibre des forces, tout peut être remis en question pour une petite explosion. En espace sécurisé, il peut également y avoir des répercussions par le biais notamment des déclarations de guerre, mais les retours de bâton sont plus important en 0.0.

 

Opération Inferno

Il ne s'agit pas ici de l'extension d'EVE Online mais du mode de difficulté du jeu Diablo III. Ayant peu de temps à consacrer aux plaisirs vidéoludiques et devant terminer Diablo en Inferno, je réduis fortement mes activités sur New Eden, laissant mes compétences monter en mon absence. C'est une pratique assez courante sur EVE car peu importe sur quel jeu on part, on revient toujours sur EVE. Je pose donc mes valises en 0.0 et vous donne rendez-vous dans quelques temps pour le prochain épisode.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de EVE Online ?

697 aiment, 116 pas.
Note moyenne : (843 évaluations | 66 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de EVE Online
(450 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

906 joliens y jouent, 2359 y ont joué.