Dam-Torsad

Dam-Torsad.

Dam-Torsad, La cité impériale de l'empire Amarr est inscrite au fer rouge dans mon esprit. Je me souviens avoir essayé de combattre cette présence corrompue. Son souvenir est construit sur de véritables cauchemars, une perversion de l'esprit impossible à enrayer. Pendant cinq longues années, j'ai lutté pour expulser de ma tête ses souvenirs hantés par une société humaine aigrie et amère. J'ai beau avoir échappé aux murs accablant de la cité, les souvenirs toujours vifs, resteront à jamais dans ma mémoire.
Les souvenirs d'une métropole ou il est préférable de s'attacher à un monument plutôt qu'à sa population. Une population ancrée si fort à de vieilles traditions qu'elle n'a pas su évoluer par rapport à ses ancêtres d'il y a mille ans.

Je n'ai pas pu ne pas remarquer presque immédiatement l'injustice qui règne dans cette société. Les anciens piétinent et marchent sur les hommes du peuple qui eux-même piétinent et marchent à leur tour sur les esclaves.
Le talent ne signifie rien, les gens sont jugés par leurs positions dans la hiérarchie sociale. Les seuls mérites sont la traitrise et la jalousie. Les anciens sont envieux des plus jeunes, et prennent un malin plaisir à les mettre en difficulté. Les gens du peuple sont jaloux du pouvoir des anciens, et convoitent avec malice leurs places, plus dures à obtenir que de détruire un rocher à main nue, selon la tradition.

Le progrés est une notion étrangère aux Amarrs. On se demande même comment un empire a pu être bâti sur des fondations si mauvaises si ce n'est par pur hasard. Une fois que vous comprenez comment fonctionne cette société vous avez le sentiment de vous retrouver face à une bête féroce, marchant lourdement et dévastant tout sur son passage.
L'évolution qu'a suivi cette société est comme une gigantesque araignée qui tisserait méticuleusement sa toile sur des siècles d'existence de manière à être sûr que ses proies n'ont aucune issue pour s'échapper. Emprisonnant vos enfants, les enfants de vos enfants.... En sortir n'est finalement pas un problème, en sortir vivant par contre....

Les années passées à vivre sur Dam-Torsad m'ont façonné dans ce moule, peu disposé et dédaigneux envers le peuple Amarr. Leur société est tellement différente des Gallente... Mais j'ai aussi appris à ne pas sous-estimer les Amarrs. A leur manière, ils sont impitoyablement efficaces et je ne peux m'empêcher de craindre leurs futurs agissements.

Yanou Lautere
Premier ambassadeur Gallente Amarr.
Extrait de son autobiographie.


Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de EVE Online ?

702 aiment, 118 pas.
Note moyenne : (852 évaluations | 66 critiques)
7,2 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de EVE Online
(454 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

907 joliens y jouent, 2367 y ont joué.