Tyrannis : les interactions de planètes

Tyrannis, la treizième extension d'EVE Online, met l'accent sur les interactions avec les planètes du Space Opera du studio CCP. Torfi Frans Olafsson en détaille le fonctionnement.
Tyrannis : les interactions de planètes

On le sait, Eve Online repose sur un serveur unique. En conséquence, l'équipe de développement « ne peut pas se permettre de lancer une énorme extension en fanfare tous les 18 mois ». Ce serait trop risqué, « la moindre erreur sur le serveur étant susceptible de détruire un univers entier ou toute une économie ». Raison pour laquelle le studio CCP fait évoluer son univers progressivement, au gré du déploiement d'extensions gratuites plus modestes, environ tous les six mois.
La treizième extension, Tyrannis, est attendue le 18 mai prochain. Elle introduit notamment des mécanismes d'interaction avec les planètes et prépare le terrain de Dust 514 (sorte de « spin-off » vidéo ludique se déroulant dans l'univers d'EVE Online, mais axé FPS et jouable sur console).

Dans un entretien accordé à Rock Paper Shotgun, Torfi Frans Olafsson (producteur technique d'EVE Online) explique ce mécanisme d'interactions planétaires.

« Ce qui est important est que les barrières à l'entrée sont très basses. Le joueur a juste besoin d'acheter un centre de commande quelque part sur le marché ouvert, pour un type particulier de planète. Toutes les 55 000 planètes d'EVE sont disponibles pour l'interaction à condition que vous soyez à proximité. Si vous êtes dans l'espace basse sécurité, elle pourrait être protégée par quelqu'un.
Vous évoluez à proximité, clic droit et vous accédez à la planète via le mode planète. Installez le centre de commande et vous pouvez commencer à construire des extracteurs, des transformateurs, des usines et autres. Ensuite, vous devrez placer les usines à proximité du centre de commande et de façon stratégique pour lancer la chaîne de production. De temps à autre, il faudra aller chercher le fruit de votre production. »
Interface de gestion de planète

Selon le développeur, l'ensemble se contrôle depuis une interface hybride, à la fois photoréaliste (pour les planètes) et très abstraite (pour les infrastructures, apparaissant sous forme d'hologrammes).
Si les infrastructures au sol ne peuvent pas (pour l'instant) être attaquées ou détruites, les centres de commande peuvent se concurrencer. Un joueur est déjà actif sur une planète devra ainsi partager les ressources de la planètes avec les nouveaux venus souhaitant l'exploiter aussi. Les infrastructures seront donc moins efficaces. « Plus la planète est exploitée par de nombreux joueurs, moins elle a de valeur ».

L'intégralité de l'entretien qui présente notamment EveGate, le portail social d'EVE Online qui sera lancé parallèlement à l'extension Tyrannis, est disponible en anglais à cette adresse.

Réactions (118)


Que pensez-vous de Tyrannis ?

3 aiment, 0 pas.
Note moyenne : (3 évaluations | 0 critique)
5,0 / 10 - Moyen

Aucun jolien ne joue à ce jeu, aucun n'y a joué.