Sviruah


Sviruah

- Comment as-tu découvert le jeu? Qu'est-ce qui t'a attiré?

J’ai rejoint le jeu il y a un an seulement, profitant d’une offre promotionnelle sur Impulse. Je voulais me changer un peu les idées de mon jeu de ligne d’alors. Et je suis parti essayer EVE en me disant que cela m’amuserait pendant quelques mois, au pire. Et finalement, j’y suis toujours, quand bien même j’ai dépassé cette première phase de découverte.

Ce que j’aime, dans Eve, c’est le fait qu’une perte, en est vraiment une : ce qu’on construit, les affrontements qu’on choisit, en ont plus de sens. Il y a également la dimension « stratégique » du jeu. Connaître les alliés, les ennemis, leurs méthodes, s’adapter à d’éventuels nouveaux venus, définir des objectifs… C’est quelque chose qui peut faire toute la différence.

Enfin, il y a l’aspect « industriel ». Très souvent, cela a été un de mes aspects préférés dans mes jeux. Dans Eve, il est bien diversifié, et surtout, une activité essentielle (sans industrie, pas de vaisseaux, pas de modules…) et qu’on peut mener indépendamment d’activité PvE ou PvP (Gare aux pirates quand même !).

- Quelle est l'histoire de ton personnage?

Sviruah est une pilote minmatar, qui n’a pas personnellement connu l’esclavage. Ses débuts ont été un peu brouillons, entre quelques missions de bas niveau, des exploitations planétaires et du voyage dans les régions Empire, pour finir par s’orienter vers du minage, dans un premier temps. Elle s’est incorporée ensuite dans Bionesis technologies, ce qui a permis d’entrer dans un environnement davantage « RP », et en même temps, tourné vers des objectifs qui lui sont respectables. Cela m’a beaucoup aidé à prendre une meilleure idée de ce que pouvait être le jeu, m’amenant à goûter un peu au « low-sec », tout en contribuant à prendre conscience d'une dimension plus politique (Electus Matari est  une alliance intéressante, de part son parti pris pour la République Minmatar).

Dans les premiers mois de son entrée à Bionesis, ma pilote a délaissé le minage et s’est essayé à un peu d’exploration, puis a mis un pied dans l’industrie. Elle consacre maintenant la majeure partie de son temps à cette activité. Cela a commencé doucement avec des munitions de petit et moyen calibre, pour croître progressivement, à des productions régulières à plus grosses échelles (où la logistique prend toute son importance)  et jusqu’à incorporer la fabrication de modules T2. Et en même temps que son activité industrielle croissait, Sviruah a pris davantage de responsabilité dans sa corporation, où elle est une des personnes en charge des productions. Cela lui donne accès à une bibliothèque de « blueprint » bien plus large que la sienne propre (et assez sollicitée ces derniers temps par l’arrivée des nouveaux BC, par exemple).

- Peux-tu présenter ton activité du moment?

L’activité personnelle  de Sviruah tourne autour de deux axes principaux : la production de munitions T1 (sauf les cristaux amarrs) et la production de certains modules T2.

Mon activité « quotidienne » n’est pas très "lourde" : je surveille et j’adapte le fonctionnement de mes installations planétaires, je fais le suivi de mes recherches, de mes productions, et je regarde s’il y a des commandes pour la production de Bionesis. Cela demande une certaine organisation : S’il y a des commandes pour la corporation, j’essaie de pouvoir lancer les productions correspondantes aussi vite que possible. Dans le même temps, je charge toutes mes lignes de production pour  qu’elles soient toutes occupées, ou presque. Mais cela me laisse le temps, si l’envie est là, de faire autre chose un soir : des missions, de l’exploration, par exemple. Cela pourrait être du PvP également.

L’organisation et mes activités s’étendent aussi dans la durée. Je dois assurer l’approvisionnement en matières premières  pour mes lignes de production. Je me suis organisé de manière à ne pas avoir y regarder chaque soir, même si je dois y revenir  plus ou moins régulièrement.  Je ne fais que peu de minage. Les quantités nécessaires à mes productions s’élevant à quelques dizaines de millions d’unités de minéraux, je trouve que j’y passerais trop de temps pour que ce soit plaisant. Donc je sors  la barge de minage lorsque j’ai davantage envie d’une activité tranquille.

Pour les modules T2, la logistique est différente. Ce n’est pas tant une question de volume que de diversité de composants.  Les minéraux ne sont pas un problème, mais je vais récupérer certains produits planétaires sur mes exploitations en low-sec, ce qui implique un transport plus dangereux. Enfin, il y a certains composants qui sont fait à partir de matériaux lunaires, qui nécessitent donc une implication supplémentaire sur le marché . La connaissance des mécanismes de ce marché est d’ailleurs très importante, pour moi au moins qui y fait mes achats et mes ventes. Dans une structure plus large, il est sans doute possible de faire participer des joueurs plus concentrés sur la partie « commerciale » .

L’exploitation planétaire, déjà un peu citée, est une partie dans laquelle je me suis investie (en temps, surtout, en terme de compétences à monter, cela peut être relativement peu exigeant). J’y trouve une partie de mes matériaux de production, mais c’est une activité industrielle relativement facile d’accès, je trouve, et aux retombées variées : structures (POS, Stations, Customs Offices), T2, nanite repair paste, carburant des POS… Enfin, il faut anticiper les développements qu’on apporte à ses activités. A l’extrême, par exemple, j’ai du repousser mes premières productions T2 parce que je manquais d’une compétence de recherche assez élevée pour améliorer les modèles de fabrication de mes composants. C’est aussi une question de prix. Avec des modèles de BC, par exemple, qui coûtent plusieurs centaines de millions d’ISK, et prennent un temps de recherche considérable, ce n’est pas quelque chose qui s’envisage à la légère.

-Quels sont tes objectifs sur le long terme?

J’ai l’intention de découvrir davantage de l’aspect industriel d’Eve ! Au-delà de la simple acquisition et recherche de davantage de blueprint, l’industrie a des aspects très différents. Actuellement, je suis sur la production T1 (modules, rigs, vaisseaux), et de module T2. La perspective de regarder vers la production de vaisseaux capitaux (ou de modules pour ces vaisseaux) pourrait être intéressante. La perspective de produire dans ce domaine est forcément « satisfaisante » , il y a des gens qui aiment piloter de gros vaisseaux, d’autres aimeraient les fabriquer. D’un autre côté, je craindrais que ce ne soit qu’une évolution d’ « échelles », où les productions se différencient surtout par les quantités énormes de matériaux. Ma réserve avec les vaisseaux T2, c’est la concurrence de BPO qui ont été distribués à un moment, et qui faussent le marché en permettant des productions à bien moindre coûts qu’avec l’invention.

Je pense donc plutôt m’orienter vers la fabrication T3, qui me permettrait en même temps de varier mes activités en lorgnant vers l’exploration et les wormholes. Mais je pourrais aussi m’intéresser à la productions de boosters, ou de structures, même si ce sera sans doute davantage pour l’avoir fait une fois,  que pour quelque chose de régulier.

- Je voudrais savoir ce qui reste le point marquant d'EVE Online pour toi, mais aussi son défaut.

La grande liberté laissée au(x) joueur(s), dans  les activités qu’ils peuvent avoir. Elles sont relativement accessibles, dans l’ensemble, même si les maîtriser demande beaucoup plus de temps et d’attention. Et peut être encore d'avantage, l’impression d’être vraiment dans un univers vivant : il n’est pas possible de jouer « solo ». On doit toujours acheter ses vaisseaux à quelqu’un, on risque toujours de se faire attaquer par quelqu’un…

Le défaut est que je trouve l’univers trop « mécanique », et manque de vie en dehors des capsulés. Les évènements de CCP (incursions spéciales, défection d'un scientifique caldari...) sont les bienvenues là, mais les missions répétitives d’un point de vue histoire, c’est dommage.

- Si tu devais résumer EVE Online en une phrase.

Et maintenant vous arrivez dans l’aquarium des requins…

Réactions (57)


  • En chargement...

Que pensez-vous de EVE Online ?

691 aiment, 115 pas.
Note moyenne : (836 évaluations | 66 critiques)
7,6 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de EVE Online
(450 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

906 joliens y jouent, 2358 y ont joué.