Reppyk

 

 

Reppyk

 

- Comment as-tu découvert le jeu? Qu'est-ce qui t'a attiré?

Un ami étudiant m'en avait parlé, avec de petites étoiles dans les yeux "tu peux faire ce que tu veux, bientôt marcher en station, des grosses bastons avec du laser partout". Ca avait l'air cool, mais me méfiait du caractère chronophage des MMORPGs. Donc j'ai attendu deux années, et fini les études pour enfin me lancer.  Entre temps, j'ai pris connaissance de ce dessin, ce qui m'a vraiment convaincu que ce MMO était pour moi : un défi à relever. Et l'univers collait bien, je suis davantage intéressé par Homeworld et la littérature SF des années 80s de la côte Ouest que des nymphettes elfiques en bikinis renforcés qui tapent des sangliers.  Hop, en route, destination Eve Online.  

- Quelle est l'histoire de ton personnage?

Reppyk a débarqué dans Lonetrek, région poubelle de l'Etat Caldari, un peu perdu, l'air niais, mais prêt à se faire son petit coin dans l'espace. Un départ classique, les tutoriaux, le sentiment d'être invincible en cormorant, l'epic arc sister (en cassant le-dit cormorant), puis... Le minage en 0,9 et les missions lvl2, comme le propose le jeu. Très vite, le jeune Reppyk s'ennuie et tente des activités débiles, comme d'aller miner dans Tama (haut lieu d'activités pirates).  

They Told Me I Could Be Anything I Wanted, So I Became a Gogo-gadget-au-cormorant.
They Told Me I Could Be Anything I Wanted, So I Became a Gogo-gadget-au-cormorant.

10 jours après son arrivée dans EVE Online, c'est déjà le passage sans retour du côté sombre de la force, je m'envole vers le 00 NPC, étant accepté comme nouveau souffre-douleur dans la petite corporation PVP française "Barricade".  Beaucoup de mes connaissances viennent de ce Syndicate adoré, rempli de sabres sur chaque gate et de titans bridges, dont j'ai payé un lourd tribut en merlins moas et ferox meta.  

Barricade et ses alliés finissent par vouloir une plus grosse part de gateau, tentent de prendre l'une des pockets de Syndicate (un ensemble de systèmes solaires reclus) tout en capturant une moon de technetium (la plus grande source de richesse d'EVE). Evidemment, ça se passe mal, l'alliance se replie sur une nouvelle pocket, ça se passe encore plus mal avec les locaux, et tout le monde décide de se séparer.

Syndicate, une région où il fait bon vivre, surtout quand on a beaucoup d'amis.
Syndicate, une région où il fait bon vivre, surtout quand on a beaucoup d'amis.

Barricade rejoint alors l'alliance française Not Found [404], et part à l'assaut de Pure Blind contre les hordes innombrables de la Northern Coalition. Mais les gros combats "00 sov" (les experts militaires appelent cela un "blob") ne plaisent pas en interne et Barricade quitte l'alliance sur la fin de l'engagement. C'est là que je quitte la corporation, et reste relativement inactif pendant plus mois.

Mais j'ai déjà commencé à vouloir répondre à une question qui me taraude : "que peut faire dans EVE une seule personne déterminée contre une entité ?" D'où la formation de BLSHL, la plus petite corporation mercenaire d'EVE.

Ballet funèbre.
Ballet funèbre.

- Peux-tu présenter ton activité du moment?

Je fais le yoyo entre le mercenariat, et le pvp en lowsec quand il ne se passe rien (zone de basse sécurité, le repère des pirates dans EVE). Et un peu de piraterie en empire quand il faut renflouer les caisses rapidement.  Pendant longtemps, je n'ai fait que des contrats en rapport avec des groupes français (se battre pour des francophones, ou bien... taper sur des francophones !). Mais après avoir gagné de l'expérience et un peu de publicité, j'accepte de plus en plus de contrats venant des anglophones d'EVE.  

Le mercenariat, la plupart des gens en parle comme de "lancer des déclarations de guerre, puis de 'camper' une station". Ce n'est pas vraiment ça. Les phases de recherche de contrat et de négociations sont passionantes (mais il faut aimer la paperasserie !), il faut travailler beaucoup le relationnel pour que le client accorde sa confiance, et nombre de conflits dans EVE se déroulent sans tirs de lasers : la grande majorité se compose d'intel (en français on dirait "espionnage", je pense) et de préparation, les phases d'action en elles-mêmes sont très brèves et déjà jouées d'avance.  

Cette activité a aussi le mérite de me permettre de jouer sans avoir à farmer du tout (si ce n'est mes congénères humains). Je laisse à d'autres personnes la joie de récolter sans fin des minéraux ou de tirer sur de petites croix rouges idiotes.  

Le "hérosrokh", après avoir mangé 2 mégathrons et un chimera.
Le "hérosrokh", après avoir mangé 2 mégathrons et un chimera.

- Penses-tu garder cette activité encore longtemps ? Quelles sont tes attentes futures sur EVE ?

Les contrats se suivent mais ne se ressemblent pas. Le jour où je me dirais "oh, encore un siège de station orbitale, zut", peut-être que j'arrêterais. Ce n'est pas actuellement le cas et cela m'amuse toujours beaucoup (même si, il faut le reconnaitre, être un mercenaire paie très mal dans EVE).  

La prochaine extension d'EVE va apporter beaucoup au métier : surtout la partie de refonte des déclarations de guerre et des méchanismes d'agression. CCP (les développeurs d'EVE) vont globalement dans le bon sens, malheureusement au détriment des (très) petites entités comme moi qui cherchent à titiller les (plus) grosses, en augmentant les coûts. L'avenir nous dira s'il y a toujours des clients prêts à payer le prix fort pour engager un Reppyk aux petites dents pointues.

 J'ai toqué à la porte, mais personne n'a répondu. Désolé j'ai un peu forcé !
 J'ai toqué à la porte, mais personne n'a répondu. Désolé j'ai un peu forcé !

- Je voudrais savoir ce qui reste le point marquant d'EVE Online pour toi, mais aussi son défaut.  

Définitivement, EVE est le seul jeu qui permet à un joueur d'avoir un impact potentiellement immense sur les milliers d'autres joueurs. À titre personnel, j'ai détruit (et perdu !) des centaines de vaisseaux, déclaré une soixantaine de guerres, empêché un conflit entre 2 entités majeures d'EVE, et cassé les pieds à plus de gens que je n'ai de SPs.  

Mais cette liberté, beaucoup de joueurs n'en profitent pas, car cela implique de prendre des risques : certains choisissent de jouer à EVE avec le moins d'interactions possibles avec les autres, d'autres s'asservissent dans de gigantesques coalitions dont ils ne seront qu'un pion, voir une petite ligne anecdotique dans un rapport de bataille spatiale. Tant de potentiel gâché, au lieu d'aller faire des idioties épiques et mémorables !  

- Si tu devais résumer EVE Online en une phrase.

"Discovery is dangerous… but so is life. A man unwilling to take risk is doomed never to learn, never to grow, never to live."

Fils Herbert, cycle de Dune.    

Ceci est l'image bucolique générique, afin de vous faire croire que je suis gentil et doux. C'est vrai, mais faut payer d'avance.
Ceci est l'image bucolique générique, afin de vous faire croire que je suis gentil et doux. C'est vrai, mais faut payer d'avance.

Réactions (57)


  • En chargement...

Que pensez-vous de EVE Online ?

696 aiment, 116 pas.
Note moyenne : (842 évaluations | 66 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de EVE Online
(450 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

906 joliens y jouent, 2359 y ont joué.