Equinoxh


Equinoxh


- Comment as-tu découvert le jeu? Qu'est-ce qui t'a attiré?

En 2007, par hasard, au détour d'un forum, je suis tombé sur un article parlant d'une communauté de quelques dizaines milliers de joueurs acharnés suivant la progression de leur avatar à distance, interrompant toute activité nuit et jour pour relancer des « skills » et s'affrontant joyeusement sur fond de guerre high-tech et d'enjeux politico-économiques. Cela m'a rapidement intrigué. L'aspect aseptisé de l'environnement et des interfaces (depuis, de nombreuses améliorations graphiques ont été ajoutées), contrebalancé par la fureur de combats engageant des centaines de joueurs, comme en témoignaient certaines vidéos m'ont vite attiré. J'ai rapidement fait un trial "à la dure". Les learning skills interminables de l'époque, les missions tutorial à peine compréhensibles, la lecture de tonnes de tutoriels externes, la première frégate qui sort du hangar, le premier vol dans une can déposée au dédock d'une station, la première destruction de mon ship par le propriétaire de la can (embusqué à 100 km en sniper fitt)...« Wouha, j'veux trop faire pareil !  oO»...Inscription en compte payant.

- Quelle est l'histoire de ton personnage?

Equinoxh est née un peu dans l'urgence, avec un «h » de trop, et un déficit total de plan pour l'avenir. La chose la plus claire était que je ne voulais pas m'investir énormément en me plongeant dans des activités de groupe trop chronophages. S'en sont suivies le Farm de mission Lvl 1-2, vols de containers de mineurs en indus, premières tentatives pvp, manque de skill points, missions lvl 3-4..farm de mission lvl4...Et ennui. Par hasard, j'ai rejoint un petit groupe de joueurs Pvp. J'ai beaucoup aimé dans l'instant le pvp, pour son côté tactique et pour la montée d'adrénaline (toute proportion gardée) qu'il amenait, en opposition totale au caractère répétitif de mon expérience Pve. Mais outre mon manque cruel de skills spécialisés dans le combat contre d'autres joueurs, mon souci était que j'avais du mal à me fondre dans le moule d'un groupe avec ses horaires fixes, ses phases d'attente qui me semblaient interminables en station, avant de pouvoir enfin prendre part à des escarmouches trop rapides à mon goût. S'en est donc suivie un longue période d'absence.

Lassé par le côté trop dirigiste et répétitif des autres MMOs sur le marché que j'avais pu tester rapidement et suivant de loin l'actualité de EVE Online, j'ai fait mon retour quelques années plus tard, toujours dans l'idée de faire du pvp. Mais le temps avait passé, Equinoxh avait oublié les quelques bases apprises et le pvp avait changé. Elle s'est laissé dire que les joueurs étaient devenus plus "frileux" quant aux engagements en 1 contre 1 et les ships engagés étaient bien plus onéreux, suite à la sortie de ships T3 notamment. La généralisation des personnages secondaires biaisait maintenant les rencontres impromptues dans l'espace. Bref, un quasi retour à la case départ pour mon personnage et son propriétaire (en même temps, nous n'étions pas allé bien loin).

A la tête d'un capital en monnaie du jeu assez maigre et décidé à ne pas retomber dans la routine lénifiante (avis tout à fait subjectif,je l'avoue) du farm de contenu Pve, et suite aux recommandations d'un joueur, j'ai apply sur un coup de tête chez « Red Versus Blue ». Une alliance pvp anglophone, au concept particulier : une guerre permanente entre 2 camps (les Rouges et les Bleus), en Empire, où il était possible d'apprendre les bases du combat par soi-même et plus encore.

Red vs Blue

Un peu dubitatif au début, j'y ai finalement trouvé tout ce qu'il me fallait: un pvp facilement accessible tant au niveau de l'investissement financier (les flottes se constituent le plus souvent de ships T1, la destruction de pods y est proscrite, ainsi que l'utilisation des alts fleetés), qu'à celui de la haute fréquence des combats (quasiment 24h/24h). Détail important pour moi, les encadrants laissent une totale liberté quant aux occupations de chacun et leurs horaires. On y croise tant des débutants que des joueurs confirmés préférant la vie en High-Sec et la rapidité des combats chez Rvb, lassés de la vie en Low, 0.0 ou Wormhole et ses implications.

- Peux-tu présenter ton activité du moment?

Mon activité actuelle est double: d'une part le pvp, d'une autre la production de ships T1 et modules T2.

Il y a quasiment en permanence deux flottes de 5 à 50 personnes chacune qui « roament » 24h/24, ainsi que de nombreux franc-tireurs en solo, du fait de la répartition horaire entre membres anglo-saxons et européens. Des events récurrents nous sont proposés (des raids en Low, des formations à certains ships atypiques (bombers), des week-ends durant lesquels sont levées certaines restrictions quant aux tailles des ships engagés, entre autres...), ainsi que des wars officielles contre d'autres corpos/alliances. La dernière war d'importance en date s'est déroulée contre EVE-University et a ainsi rassemblé plusieurs centaines de pilotes, les Reds et les Blues faisant front commun contre l'ennemi du moment, et mené à la destruction de quelques 1069 ships en quelques heures lors de l'affrontement final (pertes RvB et Eve-University confondues). Nous avons également régulièrement des wars de plus petite ampleur en route. Et le rythme s'accélère ces derniers temps. Dans la plupart des cas, les Reds et les Blues s'entraident lors d'un cessez-le-feu temporaire au sein de flottes dites « Purple » ( mélange des couleurs rouge et bleu). Toutes les communications au sein de l'alliance, comme des fleets se déroulent exclusivement en anglais.

Pour résumer, un mode de jeu rapide, très agressif , "drama-free", pour débutant comme joueur confirmé, où la seule contrainte réelle est de savoir comment financer ses vaisseaux et armements. Oui, faire la guerre à plein temps coûte cher, et c'est le premier (seul?) obstacle que tout nouvel entrant chez RvB devrait envisager en priorité. Du fait de notre situation de war quasi permanente, il est plus qu' hasardeux de s'aventurer en mission, donc de pouvoir générer des Isks par la voie la plus traditionnelle.

Gate camp: en attendant les Bleus
Gate camp: en attendant les Bleus

Quant à la production, je la fais pour le moment à petite échelle, les ships et modules produits finissent aussi bien dans les stocks militaires des pilotes de ma corporation que dans ceux de mes adversaires. Le diction selon lequel l'argent n'aurait pas d'odeur se vérifie aussi dans l'espace (/applause).

- Quels sont tes objectifs sur le long terme?

Sur un plan militaire, je pense encore consolider mes skills pendant quelques mois, pour ensuite faire un tour en Factional Warfare. Ensuite (peut-être) rejoindre (temporairement) une grosse structure en Low ou 0.0 pour prendre part à des combats aux enjeux plus importants, plus par curiosité que par réelle envie de m'investir dans un groupe dirigé par quelques personnes dont le dessein final pourrait me sembler trop lointain de mes propres préoccupations. Tout dépendra de l'humeur du moment.

Sur un plan économique, je pense à développer un alt apte à faire de la production de T2 (ships et modules) de façon plus aboutie et à plus grande échelle tout en réduisant les coûts encore importants. Ayant maintenant une petite expérience dans la destruction de matériel volant, j'avoue que le processus de création dudit matériel m'intéresse de plus en plus. Je monte également un personnage capable de piloter un Freighter, sur le même compte que mon main, pour mon usage personnel, mais également pour pouvoir me sentir plus utile à ma corporation en cas de déménagement et/ou war, entre autres.

Une bataille ordinaire chez RvB
Une bataille ordinaire chez RvB

- Je voudrais savoir ce qui reste le point marquant d' EVE Online pour toi, mais aussi son défaut.

La vastitude du "monde" disponible, l'individualité possible au sein d'une collectivité aux intérêts divergents (en terme de spécialisation de son personnage, de choix d'équipement de ses vaisseaux,de ses activités in-game), l'immersion dans un univers high-tech très abouti et assez exigeant. La beauté de certains endroits.

En opposition à cela, je dirais que le souci d'Eve est peut-être son aspect un peu trop austère à la longue, le Walk-In-Station aurait dû palier à cela pour enfin donner "vie" à nos doubles numériques et leur donner accès à maintes activités annexes, plutôt que ne pouvoir s'incarner que sous la forme d'un amas de tôles (sans chercher non plus à jouer à la Barbie). Un Pve très lassant également (mais quel Pve n'est l'est pas à la longue, quel que soit le mmo ?). Inutile de parler du reste selon moi, vu que CCP communique régulièrement sur les refontes du jeu à venir sous peu.

- Si tu devais résumer EVE Online en une phrase.

Un univers en perpétuel mouvement, une course effrénée à la supériorité technologique, une recherche du profit économique immédiat exacerbée, des guerres de grande ampleur, une liberté de choix totale quant à son rôle et ses activités, une tension palpable à chaque instant...Un MMO riche, complexe et atypique, pour peu que l'on sorte des sentiers battus du Pve.

Sur le chemin de la guerre
Sur le chemin de la guerre

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de EVE Online ?

696 aiment, 116 pas.
Note moyenne : (842 évaluations | 66 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de EVE Online
(450 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

906 joliens y jouent, 2359 y ont joué.