CCP Games signe un partenariat avec NetEase pour relancer EVE Online en Chine

Disponible depuis 2006 en Chine mais rencontrant des difficultés, le MMORPG spatial EVE Online va tenter de se relancer avec l'éditeur NetEase, déjà à l'ouvrage sur le projet mobile EVE: Project Galaxy.

CCP Games signe un partenariat avec NetEase pour relancer EVE Online en Chine

Parmi les attraits du MMORPG EVE Online, le fait de réunir tous ses joueurs sur un seul et unique serveur compte pourtant une exception : la Chine. Pour se conformer aux lois chinoises régissant les jeux en ligne, CCP Games avait en effet opté en 2006 pour la création d'un second serveur, le bien nommé Serenity sous la responsabilité de la société Optic Communication. Le succès initial s'est estompé avec le temps, avant d'être relancé en 2011 avec le nouvel éditeur Tiancity. Le scénario initial s'étant répèté encore une fois, CCP Games va cette fois confier le sort d'EVE Online en Chine à NetEase.

Il s'agira d'attirer de nouveau des joueurs chinois vers EVE Online, alors qu'une partie de cette communauté a depuis rejoint le serveur Tranquility, rassemblant les joueurs gravitant autour de l'empire du Milieu. Cela va se concrétiser par le transfert des données de Tiancity, qui remettra les clés d'un univers -- un brin moribond -- à NetEase dans une certaine continuité. Les mises à jour devraient reprendre à un rythme plus régulier, tandis que les événements seront également de la partie. L'enjeu pour NetEase est double, car la licence EVE Online sera également la vitrine pour EVE : Project Galaxy, son jeu sur mobiles en cours de développement en partenariat avec CCP Games.

Source : https://www.eveonline.com/article/pcrt4h/the-next-step-for-eve-china-and-serenity-announcing-partnership-with

Réactions (24)


  • En chargement...

Que pensez-vous de EVE Online ?

702 aiment, 118 pas.
Note moyenne : (852 évaluations | 66 critiques)
7,2 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de EVE Online
(454 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

907 joliens y jouent, 2367 y ont joué.