Cronemater


Cronemater
Cronetamer


- Comment as-tu découvert le jeu? Qu'est-ce qui t'a attiré?

J'ai découvert le jeu via les forums et la presse spécialisée de l'époque. Je jouais à Diablo II en ligne tout en testant des jeux ici et là, proche du background Space Opera comme l'antique Freelancer. Étant un grand amateur de SF (les romans de Isaac Asimov notamment), je me suis naturellement plongé vers l'univers de EVE pour en apprendre un peu plus avant de me lancer. Le jeu m'a attiré pour ses graphismes et son immense profondeur: des possibilités infinies, différentes carrières possibles. Enfin, le système d’apprentissage des compétences me semblait anodin et plutôt intéressant: loin des créneaux utilisés par les concurrents  (arbre de "skills", Power-leveling etc). C'était une particularité qui garantissait d'avoir son propre personnage avec ses qualités comme ses défauts et non des copies conformes ou schéma répété de "setups" par des joueurs.

A première vue à mes débuts, le jeu m'a semblé compliqué, je fus un peu dérouté par la totale liberté possible. Quel nouveau joueur n'a jamais eu cette impression après avoir commencé EvE? De nombreux joueurs m'avaient dit que les deux premiers mois étaient les plus difficiles. Et en effet, nombreux sont ceux qui arrêtent EvE après ce délai, déçus sûrement, dépassés par cette liberté, qui quelque part, dérange. Quant à moi, je jouais à un autre jeu en même temps et j'ai donc pu prendre le temps de découvrir EvE en me connectant quelques fois et ainsi profiter petit à petit des compétences acquises sur le long terme. EvE n'est pas évident à prendre en main au début lorsqu'on est prêt à consacrer un certain nombre d'heures. Limité par les skills, les possibilités ne sont pas énormes une fois qu'on a choisi une carrière possible (militaire entre autre) et donc il faut faire preuve de patience.


- Quelle est l'histoire de ton personnage? 

J'ai commencé EvE quelques temps après sa sortie et j'ai fait de nombreuses pauses (entre 2 à 6 mois parfois), j'ai donc monté plusieurs personnages, recommencé au début, etc. En 2006/2007 (je ne me souviens plus exactement), j'ai décidé de me lancer vraiment dans EvE et y investir davantage de temps que ses connexions occasionnelles. Comme de nombreux joueurs, j'ai fait mes débuts en empire, des amis m'avaient conseillé de développer un personnage Caldari, et n'ayant pas réellement saisi le système des attributs, mon personnage avait beaucoup de points en intelligence et mémoire. Sur le moment, cela ne m'a pas posé problème mais quand j'ai décidé de développer mon personnage pour faire du PvP et optimiser ainsi mon temps de skill, ce fût un problème. L'argent accumulé par mes heures effectuées en mission en empire m'a permis d'acheter un personnage plus orienté combattant en plus de la revente de mon personnage propre. Je n'avais pas spécialement d'attache émotionnelle (si on peut dire) avec mon personnage, celui-ci étant une énième version après 3-4 ans de tests sur EvE.

Finalement, j'ai trouvé le personnage qui me correspondait le plus et l'ai gardé jusqu'à maintenant: "Cronetamer". Je cherchais un personnage Matar, mâle à l'aspect plutôt patibulaire et aux skills profondément orientés Matar aussi. Entre temps, j'avais rejoint les rangs d'une petite corporation familiale francophone: "Defcon One". Celle-ci vivait en 0.0 en région NPC: Venal au sein d'une entité PvP de l'époque "Phalanx Alliance". "PA" était une alliance composée essentiellement de roumains, serbes mais aussi d'anglais. J'y ai fait mes premiers pas là bas. Je me souviens du CEO de l'époque qui m'avait dit: "vends tout ce que tu as en empire et vient nous rejoindre en 0.0". A ne faire que du PvE, j'avais en effet accumulé beaucoup d'ISK, c'est ainsi que j'ai revendu mon Rattlesnake (un beau bijou à l'époque) et que je suis parti en Minmatar Shuttle en 0.0 en passant par une voie Empire<--->0.0 assez fréquentée. De l'adrénaline: passer de Saranen à Venal ( Y-4), une route dangereuse où nombre de pirates mais aussi entités locales nous accueillaient à coups de blaster :> (Pure Blind: J-C etc mais aussi Tribute: UMI-KK avec les Morsus Mihi). Au sein de Defcon One et de Phalanx, j'ai appris beaucoup. Defcon One a ensuite changé de coin et après 2 ou 3 péripéties, l'alliance TCF a souhaité que nous rejoignons leur rang. Intégrée à TCF, Defcon One a prospéré: en effet la vie en 0.0 y était beaucoup plus facile: jeu de standings et entraide suffisante entre joueurs pour défendre le territoire. Peu à peu, j'ai grimpé les échelons, mon temps de jeu me permettant de prendre des responsabilités, je me suis retrouvé Directeur PvP puis Co-CEO, puis plus tard CEO de la corporation. Nous ne comptions pas loin de 200 avatars. Je passais l'essentiel de mon temps de jeu à gérer et administrer la corporation aux côtés d'un directorat et d'un système de Triumvirat ( CEO + 2 Co-CEOS ). Defcon One a encore prospéré, nous nous sommes fixés de nombreux objectifs, l'aboutissement à l'époque fut de marquer notre empreinte à jamais sur EvE en déployant un "Outpost" dans la région de Deklein, ici: http://evemaps.dotlan.net/map/Deklein/2R-CRW Pour nous, toute petite corporation partie de rien et fraîchement arrivée chez TCF, c'était un projet ambitieux.

Mais avec le temps, des dissensions sont apparues et il a fallu gérer des contentieux: gestion de joueurs de différents horizons; éternel conflit entre PvPers et industriels/bears. Quant bien même la plupart était convaincu qu'il fallait de tout pour que la machine marche, ces petits dramas devenaient épuisants et la corporation devait faire un choix. Nous avons décidé de nous orienter davantage vers le PvP et quelques tempos après, Defcon a fusionné avec Rune Inc pour donner Pulsar Inc. Et une fois la fusion réussie, j'ai démissionné, lassé de ces jeux de pouvoir en interne (au niveau alliance) et de l'immobilisme certain de l'alliance. Un retour aux sources était nécessaire, pour ne pas être dégoûté du jeu. Mon rôle de CEO, impliqué, disponible et motivé, m'a usé à long terme et je me suis posé la question: pourquoi joues-tu? Depuis combien de temps n'as tu pas pris un vaisseau, dedock de la station et hop parti à l'aventure? J'avais besoin de me retrouver seul, loin des responsabilités. Faire le "grunt" comme on dit.


J'ai donc rejoint les rangs d'une grosse corporation francophone PvP, ayant quitté TCF pour les mêmes raisons, et je suis arrivé chez PL. Je n'y suis pas resté longtemps non plus, faute d'activité à l'époque. PL était en train de se faire rouler dessus par la méta-alliance BoB et ce n'est que plus tard que Pandemic Legion choisit enfin la voie qui lui correspondait. Me revoilà alors à nouveau ailleurs, cette fois ci au sein d'une alliance élitiste PvP internationale bien plus active et dynamique que Pandemic Legion de l'époque Fountain où j'ai beaucoup appris: "TRIUMVIRATE". J'y ai fait la connaissance de très bons Fleet Leaders et ai retrouvé des anciens alliés datant de Phalanx Alliance (roumains surtout). Mais le côté "social" m'a manqué avec le temps et j'ai eu besoin de me retrouver à nouveau avec d'autres FRS. J'ai rejoint à nouveau Section XIII puis mes ex-corpmates de Pulsar et l'ensemble a fondé une nouvelle entité FR: la Cursed Alliance.

C'est à cette époque que j'ai réellement commandé des flottes plus régulièrement et surtout des flottes de roam, composées en général de 2 à 15/20 joueurs maxi. Tout ce que j'avais appris au sein de mes précédentes alliances, je l'ai réinvesti là avec des FRS. J'ai revu ma façon de jouer, conseillé des joueurs, et j'ai appris, j'espère, à nombre d'entre eux à PvP de cette manière. Plus tard, j'ai rejoint à nouveau PL (époque faste): au menu, des batailles épiques avec des rapports de force à 1 contre 5 voire 6 parfois, et de nombreuses victoires malgré cela. J'ai joué aux côtés de FC réputés et compétents et j'ai encore une fois, par la suite, pioché ici et là en l'agrémentant à ma sauce, leurs façons de faire pour gérer telles ou telles situations de combat. En anglais, il était difficile pour moi de FC, c'est pourquoi, après ces passages dans des entités "anglo", je suis tjs revenu vers les FRS pour faire ce que j'aime le plus dans EvE: PvP et mener des joueurs au combat.

Enfin arrive l'épisode 404, une alliance Fr intéressante à première vue et avec du potentiel, composée d'un peu de tout mais à dominante PvP. Cursed Inc ( composée d'ex joueurs Defcon/Rune/Kernel/Section XIII et de pas mal de joueurs aimant le pvp dans la communauté francophone) rejoint 404. Des campagnes se lancent ici et là. 404 se balade et se teste, se mesurant à diverses entités locales ( pure Blind, Syndicate, Curse et ses environs, Delve et ses environs ). Je finis donc mon périple chez eux où je me retrouve à nouveau à FC, 404 a besoin d'un nouveau souffle et l'arrivée de Cursed reboost la machine. Machine qui tournait déjà plutôt bien à l'époque, 404 faisant des campagnes solo, menant des opérations conjointes avec des alliés, etc. Je FC donc très souvent des roams et tente de mettre en place petit à petit des setups avec notre effectif (entre 25 à 70 membres en fleet). On aura fait durant la campagne de Delve de nombreux combats, souvent en infériorité numérique et souvent gagné. La stratégie, le setup original et la discipline des troupes y joueront pour beaucoup. Mais faute de leadership clairement présent et efficace, 404 se meurt petit à petit et on manque cruellement de joueurs volontaires et motivés. Le choix indirect de s'être orienté vers le combat et le PvP semble avoir précipité notre chute, même si d'autres paramètres sont entrés en ligne de compte (lassitude profonde des vétérans et vieux joueurs: certains jouaient depuis plus de 5-6 ans voire plus, constat qu'il est impossible de parvenir à nos fins en tant qu'entité indépendante, motivation limitée, etc). Chez 404, j'ai pris plaisir à lead en franco des flottes de 20 à 70 types avec un setup optimisé, de nombreuses montées d'adrénaline, du fun.

 


-
Peux-tu présenter ton activité du moment? La vie de retraité mais aussi le retour possible.

A l'heure actuelle, j'ai rejoint à nouveau les rangs de Pandemic Legion, après avoir testé brièvement la vie en Low Sec en tant que pirate. J'ai fait une croix sur le jeu entre FRS, car nombre de mes confrères expérimentés de l'époque ne jouent plus ou sont dispersés ici et là. Je suis en quelque sorte un vieux joueur, presque lassé totalement de EvE et de ce que le jeu devient. Je me connecte peu, très peu, mais il est possible qu'avec le temps, l'envie de jouer plus régulièrement revienne. Comme je disais, j'ai fait de nombreuses pauses dans EvE, ce qui explique que même après 5/6 ans, j'y joue encore, mais de manière sporadique. Disons que le fait de jouer intensément, de prendre des décisions, de s'impliquer autant pour d'autres joueurs, usent à long terme: c'est chronophage et il faut les reins solides pour tenir, surtout quand on s'intéresse au filon du commandement de flotte, de manière optimisée et organisée. C'est ainsi que j'ai alterné les phases de "membre" à part entière sans rôles à responsabilité et les phases de joueur impliqué. Ma retraite se fera donc au sein de PL qui ne m'a jamais déçu, en faisant un trait sur le cadre social FR (il y a très peu de FR chez PL). Je suis ici avec des FCS qui aiment la même chose que moi: des "events" organisés, des setups optimisés et originaux, des joueurs qui essayent tant bien que mal de faire évoluer le PvP. Et je sais qu'il est mission impossible de faire la même chose avec la communauté francophone: parce qu'on ne dispose pas du même vivier de joueurs et parce que le FR se plaint pour pas grand chose (moi le premier). 


- La formation et le pvp élitiste sont deux éléments marquants de cette histoire, tu peux en dire plus?


Certainement. EvE n'est pas mon premier MMO, et j'ai toujours tôt ou tard pratiqué ce type de PvP. J'aime les défis, le challenge, l'envie de progresser, de réussir, de se surpasser. J'aime aussi surprendre l'adversaire et donc créer des setups de flotte originaux. Le PvP élite nécessite de la discipline et de l'expérience. On le sait, l'expérience s'acquiert avec le temps, mais surtout en pratiquant. Aussi, il ne faut pas avoir peur de perdre des vaisseaux.

En ce qui concerne la formation: Au début, j'ai passé du temps à la formation des joueurs, que ce soit pour PvP ou PvE ou d'autres activités. Chez Defcon One, nous avions mis en place une académie accueillant les jeunes pilotes pour les préparer à la vie en 0.0. Nous leur fournissions tout ce dont ils avaient besoin quasiment et la récompense ultime était de passer en 0.0. Nous avions mis en place un programme, des conférences, des réunions, des tests pratiques etc. La formation requiert du temps, beaucoup de temps quand on veut faire quelque chose de sérieux. Notre académie avait pour but de former les joueurs mais surtout de les fidéliser à la corporation suffisamment pour que ceux-ci prennent rapidement des responsabilités et s'investissent dans la corporation, mais surtout: y restent! On ne cherchait pas à former des "grunts" mais des joueurs susceptibles tôt ou tard de prendre le relais: les anciens officiers laissant leur place, afin d'assurer un turn over, éviter les lassitudes et remplacer les lassés par des jeunes motivés et volontaires. En ce sens, notre académie avait déjà quelque chose d'élitiste.


Pour le PvP: Sur EvE, faire du PvP, c'est prendre des risques: à la différence d'autres jeux, sur EvE, on peut tout perdre: ships, implants, wallet etc. Ce qui explique en grande partie que de moins en moins de joueurs osent prendre des risques. Revenons sur l'expérience, justement... D'expérience, je sais qu'un joueur ayant pratiqué le PvP plus souvent en solo qu'en groupe, aura acquis bien plus d’expérience que les autres: il sera capable d'anticiper les réactions de l'adversaire, gérer une situation dangereuse, etc. C'est paradoxal, quelque part, car mon objectif est de jouer avec d'autres joueurs. Le principal inconvénient de jouer en groupe est de se reposer sur les autres, espérant que la "boulette" commise en groupe sera rattrapée par un autre joueur... En effet, ça marche quand on joue avec un nombre suffisant pour que les erreurs d'un individu soient imperceptibles (exemple: 100 vs 100 ou de plus gros chiffres). En comité plus restreint, chaque erreur compte et peut faire pencher la balance. Les joueurs apprennent ainsi plus vite et n'ont plus réellement ce rôle de "mouton écervelé" qu'on leur demande d'être en très grosse flotte. L'important est de savoir se remettre en question. D'expérience, j'ai pu constaté qu'il était plus facile de former un débutant, plutôt qu'un "soit disant" vétéran, déjà formaté...et persuadé que ses habitudes sont les bonnes alors qu'il n'en n'est rien. Dans ce milieu là, il ne faut pas avoir peur de rentrer dans le lard et de dire la vérité, si le joueur a réellement envie de progresser, il finira par ravaler ses rancœurs et accepter les conseils. Dans tous les cas, l'objectif est de s'éclater ensemble et si possible en faisant les choses sérieusement. Comme nous ne pouvons compter sur notre nombre pour vaincre l'adversaire, il convient donc de le battre en étant organisé, stratège, tacticien. Malgré tout, jouer entre membres compétents peut parfois se révéler néfaste: certains joueurs peuvent avoir tendance à sous-estimer leur adversaire: les pensant faibles, mal organisés ou tout simplement débutants. C'est de l'excès de confiance, sentiment récurrent chez ce type de joueur. Et ça m'est aussi arrivé à mes débuts. L'expérience fait qu'on finit par analyser ses erreurs et toujours se méfier de l'adversaire quel qu’il soit.

 

 

Mais quel pied, quelle montée d’adrénaline que d'engager une flotte hostile supérieure en nombre: on doit faire preuve de stratégie pour gagner, la victoire n'est pas toujours au rendez-vous, mais c'est de l’expérience encore une fois. On cherche diverses manières de procéder: diviser la flotte, tendre des pièges, des embuscades, tromper l'ennemi ou encore feindre la déroute. Toutes ces stratégies se sont souvent avérées payantes, mais il y a tellement de paramètres en jeu, tellement d'incertitudes, qu'il suffit d'un rien pour que cette victoire probable se transforme en une petite ou honteuse défaite. Mais les joueurs ont eu ce qu'ils voulaient: du combat, une montée d'adrénaline, de l'action! Par ailleurs, ils se sont sentis réellement utiles: dans une petite flottille, chaque joueur a son importance, chacun a un rôle particulier à jouer. On analyse autant les victoires que les défaites et on progresse ainsi. C'est pour toutes ces choses là que j'ai choisi la carrière de FC. Lead une flotte optimisée est pour moi la seule manière dans EvE de m'amuser, je m'éclate là dedans. J'aime sentir les joueurs "flipper" en début de combat: le silence ambiant, observant la flotte ennemie, épiant ses faits et gestes, attendant impatiemment les ordres, les directives. A ce moment là, le calme est souvent de rigueur, mais pour le FC, tout est déjà écrit dans sa tête. Puis les ordres s'enchaînent, les joueurs font leur travail. La situation peut déraper à tout moment et c'est encore plus motivant car il faut gérer la situation autrement; surprendre l'adversaire, anticiper ses réactions, prendre de cours les directives du FC adverse s'il y en a un, etc... Enfin, le métier de FC dans ce jeu a ses avantages comme ses inconvénients. Mais la plus grande récompense, ceux sont les joueurs qui vous la donnent: des encouragements pour continuer, des remerciements, ils sont souvent enthousiastes. Même après une défaite, ils en redemandent, dès lors qu'ils vous font confiance et savent que vous leur donnerez ce qu'ils recherchent: "du fight, du challenge!"

- Je voudrais savoir ce qui reste le point marquant d'EVE Online pour toi, mais aussi son défaut.

Le fait que EvE soit un jeu "bac à sable" y est pour beaucoup. En y réfléchissant, j'ai fait pas mal de chose dans EvE, je me plais à détester les carebears, mais je l'ai bien sûr été aussi. EvE est un jeu où le joueur peut marquer de son empreinte l’univers même du jeu, que ce soit par la construction de structures mais aussi l'établissement d'entités occupant un territoire. J'apprécie le fait que cet univers continue de tourner, que les alliances se font et se défont, que d'autres prennent leur place. J'ai passé pas mal de temps à étudier la géostratégie et la géopolitique dans le cadre de l’univers de EvE. C'est assez percutant de constater qu'on reproduit dans le jeu pas mal de comportements irl, voire même qu'on peut établir de "faciles" analogies avec des faits historiques réels: la constitution de blocs, de méta-entités, d'empires marchands ou expansionnistes, etc.

- Si tu devais résumer EVE Online en une phrase.

EvE ou la simulation d'un univers spatial dominé par l'humanité où le système monétaire génère des conflits, des histoires épiques virtuelles: un capitalisme exacerbé, un probable futur "irl" où les corporations font la loi si ce n'est pas déjà le cas? hmmm.

 

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de EVE Online ?

696 aiment, 115 pas.
Note moyenne : (841 évaluations | 66 critiques)
7,8 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de EVE Online
(450 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

906 joliens y jouent, 2358 y ont joué.