Vivre au-delà du Wormhole

Ce guide rédigé par Cephara Naloe est sponsorisé par la corporation Quantic Apodis membre de la Fédération Solaris, vivant au-delà des Wormhole.

Quantic Apodis
Quantic Apodis

Introduction

Ce guide a pour but de vous présenter comment vivre dans l’espace inconnu implanté en Mars 2009 par l’extension Apocrypha. Pour certains ce sera seulement un rappel et pour d’autres un guide d’apprentissage.

Si il y a des erreurs, des fautes d’orthographe ou autre n’hésitez pas à m’en faire part à cette adresse en précisant le paragraphe et la page.

 Lexique des termes et abréviations 

  • VSO : vaisseau, navire tout ce qui se pilote dans eve est un vso,
  • WH : Wormhole, "trou de vers" espace inconnu accessible seulement par des brêches instables, on parle aussi de Worm-space,
  • Probing, explo, prober : termes signifiant que l’on utilise des probes (sondes) afin de trianguler la position d’objets dans l’espace. Une fois probé on peut warper sur le résultat d’un scan,
  • D-scan, scan : terme désignant le scanner embarqué dans tout vso. C’est un outil essentiel en WH car il est simple d’utilisation et efficace, une section de ce guide lui est consacrée,
  • BM : bookmark, enregistrement de coordonnées spatiale accessible dans le menu "people & places",
  • POS : Player Owned Structure, ce sont les bases ancrées près des lunes par les joueurs, en WH votre POS c’est le seul lieu "sûr" du système,
  • HS : High Security (1.0 à 0.5), ce sont les systèmes de l’empire où CONCORD fait respecter la loi,
  • LS : Low Security (0.4 à 0.1), systèmes au bord de l’empire ou CONCORD n’est plus trop présent (seulement des sentries aux gates),
  • 0.0 : Nul security (
  • Bulle : sphère d’interdiction qui empêche tout vso de passer en warp, il faut sortir de la bulle pour pouvoir warper,
  • MWD : microwarpdrive module qui permet d’atteindre des vitesses extrême au prix une signature et d’une consommation de capacitor très élevés,
  • AB : afterburner, module qui aurgmente sensiblement votre vitesse et qui consomme peu de capa,
  • Sig : signature signal d’un site qu’il faut scanner,
  • Can : conteneur flottant dans l’espace,
  • OV : overview, le tableau qui regroupe tous ce qui vous entoure dans l’espace proche et vous permet de sélectionner vos cibles,
  • Ano : site PVE contre les sleepers (combat) que l’on peut trouver en utilisant l’on-board scanner.  

Le W-space ou WH

Ce que nous appelons un WH est un système solaire dont l’entrée disparaît et apparaît de façon régulière. Le nom d’un W-space commence toujours par la lettre “J”. Par exemple J142400. Dans un WH le security level est le même qu’en null-sec c’est à dire en 0.0. Cela implique certaines choses : 

  • vous pouvez agresser qui vous voulez dans un WH, aucune police NPC ne viendra,
  • vous ne perdez pas de SS (security status) en agressant un autre joueur,
  • Il est possible de déployer des bulles (celles qui s’ancrent mais aussi celles des Heavy interdictors),

Rien que ces trois points sont favorables au PVP car vous ne perdez pas de SS, aucune police ne s’en mêle et il est possible de mettre des bulles. Malheureusement, ce qui est bon pour vous, l’est aussi pour les autres. La méfiance est donc de mise.
A travers ce guide je vous donnerai cependant quelques cléfs pour survivre, voire traquer vos ennemis si vous êtes plus un chasseur qu’une proie.

Le WH est un système comme les autres avec des planètes, des lunes et des customs offices (le minage de lune est cependant impossible).
Les différences par un rapport à un système classique c’est qu’aucun WH n’est visible sur la carte stellaire car ils sont situés dans des constellations inconnues, et que ses habitants NPC, les Sleepers, n’attaquent pas les structures des joueurs (POS, customs offices) et se cantonnent à défendre les sites que l’on probe.

Les Sleepers :

  • Ces NPC se déplacent très vite (un peu comme des joueurs avec MWD),
  • Les sleepers tapent fort et de loin - ils sont efficaces de 0 à 120 Km. Il possèdent des lasers (dégats EM et thermiques) et des missiles (Kinetic et explosif) : la configuration “omni-tank” est donc la meilleure car sans dégâts spécifiques,
  • Les sleepers changent d’aggro en fonction du déroulement du combat, ils peuvent prendre en cible ceux qui jamment, ceux qui font le plus de dégât ou ceux qui encaissent le plus. Il faut donc faire attention aux changements d’aggro,
  • Les sleepers tuent assez facilement les drones donc dès que vous envoyez vos drones à plus de 20 Km soyez vigilants,
  • Les sleepers n’ont pas de bouclier, seulement de l’armure et une structure,
  • Les sleepers ont la même résistance dans tous les types de dégâts,
  • Les sleepers sont sensibles à tous les types de dégâts, prenez donc les munitions les plus puissantes,
  • Les sleepers sont sensibles à tous les types d’ewar mais certaines sont plus efficaces que d’autres : l’ECM, par exemple, 
  • Les sleepers n’attaquent ni les POD ni les Zéphyr.

Les sites sleepers :

Chaque catégorie de WH contient des sites sleepers différents. Lorsque l’on probe ces sites, ils ont un type de signature précis qui permet d’être sûr de ce que l’on va rencontrer. Il y a deux types de signatures : les consmic anomaly sont les plus simples à trouver (pas besoin de probe et sites de combats uniquement) et les cosmics signatures, qui nécessitent de prober. Dans les consmics signatures, on trouvre :

  • Unknow : en WH ce sont systèmatiquement des brêches de saut vers d’autres systèmes (des portes que l’on appelle aussi WH). Il y a toujours une cosmic signature unknow dans un WH afin de pouvoir en sortir (pas de système “fermé”),
  • Radar : site de combats contenant des cans à ouvrir. L’ouverture de ces cans se fait à l’aide d’un codebreaker (piratage),
  • Ladar : site contenant deux nuages de gaz. Vous avez besoin d’un gaz cloud harvester pour récolter le gaz,
  • Magnetometric : site spécialisé dans l’archéologie. Vous aurez besoin d’un analyser et d’un salvager pour accéder aux cans,
  • Gravimetric : ceintures d'astéroïdes à miner.

Tous ces sites (sauf les Unknow) sont gardés par des sleepers. Les sites radar et magnetometric nécessitent d’être en fleet à partir des classes C3/C4. Les sites Ladar et gravimetric peuvent être solotés avec un très bon BS (TII, bien fité et bien piloté) ou fait à deux BS en remote (configuration standard).

MAJ : Depuis la mise à jour Crucible, les ladars les plus rares (instrumental et vital) sont gardés par 4 BS sleepers : il faut donc être minimum 3 BS pour s’en occuper.

Eve survival liste ces sites et ce qu’ils contiennent.

La classe (difficulté) d’un WH et les brêches (portes) qui y mènent

Chaque W-space à une classe qui reflète la difficulté des sites qu’il renferme.

Ces classes vont de 1 à 6 (6 étant le plus difficile). Quantic Apodis a vécu dans un class 2 (peu de temps) puis un classe 3, un classe 4 et aujourd’hui dans un classe 5. On dit C1, C2 .. C6 pour plus de facilité. Cela est important car lorsque l’on trouve un WH, on le nomme en fonction de sa classe.

L’effet d’un WH

Certains WH (mais pas tous) on un effet spécifique qui affecte tous les vso du système (sleepers compris). En fontion de l’effet votre tank, DPS, vitesse du vso peuvent être altérés.

Plus le WH est dangereux (C1->C6) et plus les effets sont forts. Les tableaux suivants sont un récapitulatif des effets possibles en fonction de la classe du WH :

Pulsar

Effects

Class 1

Class 2

Class 3

Class 4

Class 5

Class 6

Shield

+25% 

+44% 

+55% 

+68% 

+85% 

+100% 

Armor Resists 

-10%

-18%

-22% 

-27% 

-34% 

-50% 

Cap recharge 

-10% 

+44% 

-27% 

-34% 

-41% 

-50% 

Targeting range 

+25% 

+44% 

+55% 

+68% 

+85% 

+100% 

Signature 

+25% 

+44% 

+55% 

+68% 

+85% 

+100% 

La suite des statistiques se trouvent ici

Faites donc attention où vous mettez le POD. Ces effets peuvent s'avérer être très pénalisants.

Les brèches de sauts (nommées WH également) ont différentes caractéristiques accessibles via un “show info” depuis l’OV. Lorque vous faites un show info vous obtenez ces informations : 

Guide WH

 

  • Le nom du WH - K162 est le nom générique de toutes les SORTIE WH. Pour en connaître le vrai nom, il faut passer de l’autre côté. Le nom d’un WH est toujours constitué d'une lettre et de 3 chiffres ;
  • Le système de destination : This wormhole seems to lead into a “type de système” ;
  • La durée de vie du WH est donnée par une phrase ;
  • La masse admissible est également donnée par une phrase. 

Les types de système de sortie

This WH seems to lead into a ...

 

High security space

HS

Low security space

LS

Null security space

0.0

Unknow part of space

C1 ou C2 ou C3

Dangerous unknow space

C4 ou C5

Deadly unknow space

C6

La durée de vie du WH

This wormhole has not yet begun its natural cycle of decay and should last at least another day

>24 H

This wormhole is beginning to decay, and probably won't last another day

<24 H

his wormhole is reaching the end of its natural lifetime

<4 H 

La masse admissible du WH (par rapport à la masse totale admissible)

his wormhole has not yet had its stability significantly disrupted by ships passing through it

>1/2 Masse

This wormhole has had its stability reduced by ships passing through it, but not to a critical degree yet

<1/2 Masse

This wormhole has had its stability critically disrupted by the mass of numerous ships passing through and is on the verge of collapse

<1/10 Masse

Il est très risqué de se servir d’un WH en fin de vie ou en masse critique. Mieux vaut attendre le prochain ou avoir un vso capable de prober en cas d’éffondrement du WH...

Le scanner directionnel

C’est un outil utile et puissant qui ne s’ouvre que in-space. Seul l’onglet “directionnal scan” (scanner directionnel) va être utilisé. Les différentes utilisation du scanner directionnel sont :

  • savoir si il y a quelqu’un dans aux alentours ;
  • savoir si il y a des sites PVE qui sont farmés (on voit des wrecks au scan) ;
  • localiser les POS dans un système ;
  • voir s’il y a des bulles d’interdiction.

Pour faire simple, le D-scan sert principalement à scouter, savoir ce qui se passe... Attention cependant : le scanner directionnel a une portée maximale de 14,3 AU. Donc dans un système plus grand ou si vous êtes sur une planète éloignée, il est possible que votre scanner ne couvre pas l’intégralité du système, de plus les vso “cloakés” ne sont pas visible au d-scan. Pour le mettre à sa portée maximale, entrez la valeur 9999999999 dans le champ “range”. Il passera automatiquement à 2.147.489.647 Km. Pour mémoire 1 AU = 150 000 000 Km. 

Résultats du probing

Etant donné que les WH et les sites changent régulièrement, il est nécessaire de mettre en place une nomenclature afin d’avoir des BM homogènes et que tout le monde s’y retrouve. Chaque corporation choisira la meilleure façon de nommer les bookmarks et de les partager (nouveaux système de BM corp). Je vous fais part ici de notre nomenclature :

  • Home” désigne notre WH, c’est notre maison ;
  • C1, ..., C6 désigne un autre WH par sa classe. C33 est utilisé quand il y a un deuxième C3 de repéré. Pour continuer dans l’exemple C444 veut dire que nous avons trouvé 3 C4 ;
  • "->" désigne le sens de passage du WH. Ainsi “Home->C3” désigne un WH dans home qui conduit vers un C3. Le BM de ce WH depuis le C3 sera “C3->Home” ;
  • HS, LS, 0.0 (nom du système) désignent des systèmes de l’espace connu.

Pour les sites, on donne en premier le nom du système, puis le type de site et enfin son nom. Pour l’exemple : “C3- radar - Unsecured frointier database” : le site est donc un radar qui se trouve en C3. Grâce au travail du probeur et au site web EVE survival, vous pouvez savoir ce qui vous attend avant même d’être sur place.

Le site Wormnav peut s’avérer également très utile lorsque vous scanner ou décidez de collapse un WH car il permet d’accéder aux données brutes concernant le WH, son activité, sa classe et ses effets (si il y en a). Depuis Crucible, CCP ne livre plus les statistiques sur le nombre de jump.

TRES IMPORTANT :

Ne réalisez jamais un BM de WH à partir du résultat dans la fenêtre de scan. Il y a un grosse marge d’erreur sur la position du WH qui se trouvera entre 1 et 7 Km de votre point de Warp. Les gens comptent sur la fiabilité de vos informations, si en warpant sur un WH le pilote se trouve à 7 Km il a des chances de se faire poutrer (indus, ou vso lent..). Donc vous warpez sur le résultat (même à 100 Km) et vous faites le BM du WH depuis votre overview.

Pour les sites (radar, ladar, gravi et magneto) pas besoin de warper dessus, vous pouvez faire le BM depuis la fenêtre de résultats du scanner. 

Fitting PVE

Ces informations sont valables pour les WH C5 et C4. D’autres personnes pourrons compléter cette partie. Pour faire les sites sleepers, 2 configurations de fleet ont été testées et approuvées par notre alliance :

 - Sites en C5 :

(6 pilotes minimum) Vous devez piloter un BS avec des résists T2 et un buffer assez conséquent pour résister à l’alpha des sleepers (au moins une plate 1600 pour l’armor et un Large shield extender pour le shield). Vos résist doivent être maximisées dans tous les types de dégâts (pas de trous car les sleepers tapent EM, Kine, Therm et explo). Vous devez disposer d’un large remote (armor ou shield) à minima.

Ensuite, essayez d’optimiser votre DPS avec les slots restant. Il faut être capable de taper de 10 à 80 Km en sachant que les sleepers popent parfois à 120 Km. Des light drones pour les frégates sont un plus. Si vous avez un med slot de dispo et le capa suffisant, n’hésitez pas à caser un target painter qui bénéficiera à toute la fleet.

Pour les sites “simples” (sites ou il y a 3 BS sleepers au maximum), un seul scorpion est nécessaire afin de jam les BS sleepers et réduire le DPS subit. Sur d’autres sites (>4 BS), 2 scorpions sont nécessaires afin d’avoir un confort pour le spider tanking.

- Sites en C4 et inférieur :

(5 à 6 pilotes pour le confort) Pour farmer les WH voisins nous préférons une fleet plus légère (< BS). Vous devez être capables de piloter un tengu ou un Drake à minima. Sur un tengu vous avez un sub pour pouvoir caser un large shield transporter. Sur le Drake, mettez à minima un medium shield transporter. L’afterburner n’est pas obligatoire mais si toutes votre fleet en est équipée, vous serez capables de conserver vos distances de remote. Si un seul VSO n’as pas d’AB, c’est toute la fleet qui devra le suivre pour rester à distance de remote. Concernant le DPS, c’est la même histoire de 10 à 80 Km et des light drones pour les frégates. Il est à noter que le support ECM n’est pas nécessaire pour les sites des WH C4 et inférieurs. 

Survie

Comme dit précédemment, les WH sont propices au PVP. Les WH C1 à C3 tout particulièrement car ils offrent la possibilité de faire du PVP “0.0” à un jump de l’empire (souvent static HS). Ainsi, si votre WH possède un static HS, soyez toujours certain que personne ne l’ait déjà repéré.

Lors des opérations (PVE, minage, gaz, transport etc..), ayez toujours un scout avec une scan probe lancée afin de contrôler le nombre de signatures dans votre WH. Si une nouvelle signature apparaît, ce sont potentiellement des PVPers qui chain collapse leur static pour trouver des cibles. Arrêtez alors vos opérations en cours le temps d’éclaircir ce point.

Les WH disposent de timers, un peu comme les gates. Ainsi lorsque vous franchissez un WH, vous restez invisible et invulnérable si vous ne bougez pas (30 secondes). Si vous attaquez, vous pouvez quand même refranchir le WH mais vous perdrez l’invisibilité. Attention ! Il faut attendre une quinzaine de secondes avant de refranchir un WH, restez donc cloaké durant ce laps de temps.

Quand vous faite un aller-retour dans un WH, vous déclenchez un timer. Ce timer est très important (4 Minutes). Faites bien attention à ce point lors des engagements, car l'oublier pourrait vous être fatal. Lors des collapses, préférez revenir en POS pour attendre la fin de votre timer.

Vous pouvez cependant passer à travers autant de WH que vous voulez sans avoir de timer, ce sont les aller-retours qui posent problème (mécanique visant à limiter le chain collapse à mon avis).

Il peut être intéressant de collapse un WH qui ne vous plaît pas (ressources faibles/PVPers en surnombre). Je ne m’étalerai pas sur les méthodes de collapse, mais gardez à l’esprit que vous pouvez estimer la masse et la durée de vie restantes à partir d’un show info et surtout ayez toujours un scout du côté hostile d’un WH lors d’un collapse.

Le scan directionnel, on fait quoi avec ?

Comme je le disais précédement, le d-scan est votre outil de renseignement le plus puissant, d'autant plus qu'il n'y a pas de local en worm-space. Une fois bien réglé (ce n’est pas le sujet de ce guide), il vous permet de savoir à coup sûr ce qui vous entoure. Hormis vérifier qui est là, une autre fonction est de repérer les POS d’un WH sans que les habitants ne vous repèrent.

En tant que scout, vous venez de rentrer dans un nouveau WH :

  • VOUS FAITES LE BM DE RETOUR TOUT DE SUITE !
  • Si vous ne voyez rien au scan (VSO et POS), il est possible que personne ne vous ai vu (sauf vso cloaké). Cela peut s’expliquer par le fait que le système est grand, ou le WH très ex-centré ou parce qu’il n’y a tout simplement personne. Si rien au scan et que vous décidez de prober le système, lancez le mwd, lancez les probes, recloackez et changez de trajectoire. Ensuite mettre les sondes à 0.25 AU pour avoir tout de suite le nom de la signature du wh de retour et l'éliminer des résultats.
  • Du monde au scan avec la POS et compagnie ? Faut se la jouer sioux : alignez-vous sur une planète hors de portée de scan de la POS et cloakez dès que vous bougez. Avec un peu de bol, vous passez juste entre 2 coups de scan directionnel des habitants.
Il y a un comité d’accueil sur le WH. Héhé, ça fait toujours bizarre. Vous avez différentes solution en fonction de votre VSO et de ce qu’il y a en face :
  • Attendre 15 secondes et jump back ;
  • S’aligner et warper out (cloak si savez utiliser le trick du MWD + cloak) ;
  • Engager car vous avez un VSO de fou ou suffisament de backup ;
  • Mourir, vous êtes seul en BS / indus et il ya 10 hostiles : c’est le jeu... ;
  • Filouter : cela est réservé au TIII qui ont des avantages (interdiction nullifier). Cependant ne vous croyez pas inchoppable : si il y a un inty en face vous risquez d’être ciblé avant d’avoir cloak car il y a quelque chose de pas drôle en WH : la proximité du WH. 

LA PROXIMITE DU WH

Je ne sais pas si CCP l’a fait exprès mais quand vous rentrez dans un WH, vous apparaissez entre 1 et 5 Km de la sortie. Hors si vous bougez, vous ne pouvez cloak qu’en étant à plus de 2 Km du WH : c’est très frustrant pour les vso qui warpent cloak car ils perdent leur caractère d’infiltration pour peu que vous n’ayez pas assez de chance lors de votre passage. Je le sais, car j’ai perdu un proteus comme ça.

Vous avez réussi à rentrer dans le système sans être vu (GG !). Utilisez votre scanner directionnel afin de déterminer l’emplacement des POS. Pour ce faire, diminuez l’angle de scan à 180 et ouvrez la carte du système solaire. L’orientation de votre scan est identique à la caméra du système solaire, commencez par faire un clic gauche sur votre VSO (le “You are here”) afin de centrer la caméra. Ensuite réduisez encore l’ange de scan à 90 °. Orientez votre caméra de planète en planète afin de repérer où est la POS. Continuez à diminuer l’angle de scan jusqu’à isoler la planète.

Si elle n’a que 2 lunes, votre recherche est presque finie. S'il y a un paquet de lunes, vous allez devoir warper proche de la planète pour discriminer les lunes. Pour cela ajoutez les lunes à votre OV et recommencez a scanner en orientant votre caméra. Parfois il est nécessaire d’aller jusqu’à un angle de 5 ° pour avoir de une à 4 lunes possibles. Une fois que vous avez épuré vos résultats, warpez sur les lunes restantes pour trouver la POS (warpez à 70 ou 100 Km des lunes pour ne pas arrivez sur le forcefield !). Vous avez trouvé la POS ? Bravo, vous savez qui est dans le forcefield et personne ne vous a vu. Vous pouvez préparer le piège.

Attention, certains systèmes sont remplis de POS (il donc faut toutes les trouver). Et il peut arriver que des petits malins mettent des bulles avec des cargos container pour faire décloak les curieux... 

Publicité 


  • En chargement...

Que pensez-vous de EVE Online ?

697 aiment, 116 pas.
Note moyenne : (843 évaluations | 66 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de EVE Online
(450 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

906 joliens y jouent, 2359 y ont joué.