Tranches de vie sur EVE Online - Se couper de l'univers connu

En parallèle de l'univers connu dans le MMORPG spatial EVE Online, des systèmes stellaires accessibles uniquement par des trous de ver ou wormhole constituent un microcosme disposant de ses règles propres.

Einstein Alex

Quand on joue à Eve Online, le plus difficile est certainement de se trouver des objectifs. Après quelques atermoiements, on rejoint une corporation avec son lieu de vie, ses joueurs et ses habitudes qui fixeront dans les grandes lignes son quotidien sur ce MMORPG. Il arrive toutefois que la lassitude s'installe, donnant envie de voler ailleurs pour se lancer dans de nouvelles activités. Et quand on a l'impression d'avoir fait le tour du jeu de l'intérêt vidéo ludique, il existe un lieu prédestiné où aller avant de tomber au fond du trou, le wormhole.

L'exploration comme leitmotiv

Dans EVE Online, l'écran radar se charge d'énumérer ce qui se trouve dans le système stellaire, pour peu qu'il soit calibré correctement. Pour le reste, il s'agit de sonder l'univers à la recherche de sites à explorer pour dénicher des reliques d'un autre temps, des données précieuses ou des ressources rares. On parsème le système solaire de sondes, pour une recherche que l'on va successivement affinée afin de révéler l'emplacement exact d'une signature jusqu'alors illisible. Et parfois, on découvre un wormhole, un trou de ver nous invitant à basculer vers l'inconnu.

Et si l'on fait ce saut, on change en partie les règles du jeu. On fait alors l'expérience du vide, ce silence glaçant que seul l'espace peut nous procurer. Car contrairement aux autres lieux, le canal de discussion local n'affiche pas les pilotes présents. Il est donc impossible de savoir si l'on est seul ou non, ce qui peut être légèrement perturbant quand on connait l'hostilité des joueurs sur EVE Online. Le seul moyen de se rassurer est donc d'envoyer un bip dans l'espace, détectant les objets autour de soi, du moins si le vaisseau n'est pas équipé d'un module de furtivité. Tout ce qui se passera par la suite sera avec cette idée, on navigue à vue.

Le travail à la chaîne

S'installer dans cet environnement hostile repose désormais sur les différentes structures disponibles sur EVE Online. On pose une forteresse pour assurer en partie ses arrières, la raffinerie autour d'une lune pour en extraire des monolithes que l'on va transformer en champs d'astéroïdes ou des usines pour construire vaisseaux et équipements. Les différentes planètes seront également exploitables, nécessitant une visite régulière pour s'assurer que ses chaines d'exploitations et de productions soient optimales. Si les conditions de vie étaient bien plus ardues dans l'ancien temps, on peut trouver un certain confort aujourd'hui même si on reste particulièrement exposé.

(c) Raist

D'ailleurs, l'une des spécificités de la vie en wormhole repose sur le principe que les connexions entre les systèmes sont aléatoires. Une chaîne de systèmes stellaires va ainsi s'ouvrir chaque jour, avec son lot de surprises. On peut ainsi se retrouver avec une entrée en 0.0 en plein milieu d'une souveraineté chinoise. Et pour ne pas perturber l'activité des mineurs hyperactifs, ils seront prêts à sacrifier des vaisseaux afin de colmater le passage au plus vite. On peut aussi tomber sur un joueur en train de s'installer dans un trou de ver, phase où l'on est vulnérable et donc particulièrement intéressant pour les prédateurs. De même le pilote n'abusant pas assez de son scanner ou regardant ailleurs que son écran est une cible de choix. D'autres se jetteront sur les champs de gaz, activité lucrative si l'on maitrise son extraction. Comme le disait un grand esprit de l'ancien temps citant sa maman : « la vie en wormhole, c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. »

Le joueur plus insidieux peut repérer les lieux au préalable en identifiant les différentes signatures pour ensuite patienter. L'hypothétique récompense viendra d'un futur explorateur, qui va s'engouffrer alors dans une toile d'araignée. On joue donc au chat et à la souris, sachant où se trouve le fromage. Et l'on peut aller encore plus loin en créant soi-même le fromage, une barge de minage d'appellation contrôlée suffisamment alléchante pour que la souris ne résiste pas. Mais le principe de EVE Online est de ne jamais savoir dans quoi on s'engage. Une proie peut ainsi se transformer en prédateur quand on tombe sur un vaisseau abusivement suréquipé, laissant un goût fort amer à la première bouchée mais pouvant devenir succulent si l'on en arrive à bout.

evefarmc5.jpg

Le quotidien va se baser sur cette répétition d'événements aléatoires, variant toutefois selon les aspirations de chacun. Les explorateurs se focaliseront ainsi sur les sites dédiés, tandis que les mineurs se saisiront furtivement des ressources. Les combattants traqueront leurs proies, bénéficiant de l'effet de surprise inhérent au wormhole. D'autres s'organiseront pour effectuer des razzias dans les territoires accessibles un temps limité, tels des barbares apparaissant de nulle part. Il sera également question des drifters, ces ennemis dont les sites peuvent éveiller l'appétit d'ISK de certains, mais nécessitant une flotte organisée. On peut passer de l'un à l'autre, si l'on s'est constitué au préalable un hangar de choix. Et pour la suite, cela dépendra des rencontres...

Cette chronique a été réalisée au sein de Proudly Snoring. Son CEO Les Routiers définit sa corporation comme ouverte entre autres aux débutants et aux joueurs occasionnels, mais où on pratique aussi des gameplay relativement ambitieux (wormhole, PVP), dans la bonne humeur.

Réactions (28)


  • En chargement...

Que pensez-vous de EVE Online ?

705 aiment, 123 pas.
Note moyenne : (859 évaluations | 66 critiques)
6,9 / 10 - Bien
Evaluation détaillée de EVE Online
(456 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

909 joliens y jouent, 2376 y ont joué.