Tranches de vie sur EVE Online - Débuter une nouvelle histoire (gratuitement)

Depuis l'extension Ascension, le MMORPG EVE Online s'est découvert un accès gratuit dévoilant une nouvelle introduction scénarisée, ou permettant de vaquer dans l'espace avec des compétences limitées. Je débute pour l'occasion une nouvelle chronique dédiée.

Avant de se lancer dans une aventure spatiale vidéo ludique sandbox appelée EVE Online, il faut toujours prendre le temps de se créer un personnage. L'univers se divise visiblement entre quatre races, me demandant d'adhérer à un certain modèle de gouvernance. De la démocratie à l'empire théocratique, la marge de manoeuvre va de la dictature à la rébellion. Une lignée plus tard afin de définir mon patrimoine génétique, je me penche sur mon cas individuel -- jusqu'alors affreusement dégarni -- en décidant de mon cuir chevelu, de mes traits et autres vêtements obligatoires pour circuler dans l'univers de New Eden. Je me fais ensuite tirer le portrait, celui qui se calera dans un tout petit coin de mon écran pour laisser la vedette à un vaisseau spatial.

Début d'une histoire

Tranches de vie sur EVE Online - Débuter une nouvelle histoire (gratuitement)

On peut parfois se lever du pieds gauche, mais il n'est ici pas question de marcher. Le réveil n'en n'est pas moins difficile car je me retrouve comme unique survivant potable d'une flotte désormais détruite. Interpellé par la voix d'un commandant, me voila promu recrue sauveur des situations extrêmes. Pas de panique, la sensuelle mais virtuelle intelligence de bord Aura me guide dans mes premières manoeuvres. Les responsables du désastre sont des drifters, des récalcitrants aux valeurs de la fédération qu'il faudra donc oblitérer. Je scrute les épaves parmi les débris, récupère les survivants, explose deux vaisseaux ennemis, retourne me chercher une tasse de café pour tenir toute l'introduction, neutralise le champ de force qui retient mon vaisseau pour finalement prendre le temps de rejoindre une station spatiale -- en toute urgence scriptée -- à l'arrivée d'une flotte ennemie.

Une fois arrivé à bon port, il s'avère que la corvette que je pilotais est l'un des pires vaisseaux de l'univers. Il sera donc nécessaire d'y apporter quelques améliorations avant d'envisager de sauver la fédération. Un des modules conseillés par Aura n'est évidemment pas disponible, je vais donc devoir m'initier à la production pour le créer. Juste avant de partir, je reçois mon premier livre de compétences, de quoi envisager une utilisation optimale des propulseurs de mes vaisseaux. Je lance ainsi mes premières réflexions qui au bout d'un certain temps -- plus de trente minutes pour le niveau un -- me propulseront 5% plus vite avec le module adéquate. C'est justement le moment choisi pour qu'une magnifique barre jaune m'indique que mes apprentissages seront limités, nécessitant de me mettre à niveau pour entrevoir une vie avec bien plus de possibilités. Trêve de capitalisme, je dois sauver l'univers gratuitement.

Afin de construire ce fameux module, je dois mettre la main sur les ressources nécessaires. Je vais pour cela m'inscrire dans la chaîne alimentaire d'EVE Online, trouver des cibles et les détruire. Un repaire de pirates fera l'affaire pour cette fois, au détail près qu'un nuage de gaz me demandera d'user de mes propulseurs pour le traverser sans essuyer trop de dégâts. Des cibles rouges font leur apparition, pour mieux disparaitre après l'utilisation de mes canons. Je pille les ressources sur place, des minerais remplissent mes soutes sans même avoir eu besoin de casser des cailloux. La production d'un analyseur de données ne sera qu'une formalité, m'ouvrant les portes d'un nouveau système stellaire.

Inception

Je me dirige donc vers un centre de recherche ne donnant plus de nouvelles depuis plusieurs jours, mauvais signe qui se confirmera une fois arrivé sur place. Une nouvelle flotte gallente a été détruite, me proposant du coup une ambiance pesante durant toute ma progression à travers les débris. Je parviens enfin jusqu'au centre de recherche dont l'accès devra être décrypté au moyen du module fabriqué plus tôt, mon premier piratage. Les données récupérées révèlent l'ampleur de la menace drifter, une invitation à la destruction de masse. En vue de l'épreuve de force, le commandant Torelle me redirige vers une citadelle où est stationnée une imposante flotte gallente, de quoi admirer les vaisseaux que je pourrais potentiellement piloter dans les mois voire les années futures.

Une piqure pour suivre la lapin blanc

En l'état, je ne peux pas encore participer à la contre-attaque d'envergure. Je dois donc retourner au QG pour recevoir l'entrainement nécessaire, à savoir un injecteur de compétences permettant d'accélérer ma progression. En une seule pique, il s'agit d'effacer la peur d'être en retard par rapport aux pilotes plus anciens. Quand l'homme veut dépenser ses limites. Sans fléchir, je subis l'injection et abandonne dans la foulée la corvette de mes débuts. Je bascule sur une frégate Incursus, paré au combat contre la ruche drifter.

Inception

Plusieurs sauts à travers des portails stellaires seront nécessaires pour rejoindre la localisation d'une faille spatiale, ouvrant sur le grand spectacle. La flotte de la fédération est déjà engagée dans la bataille, laissant peu de temps pour se poser des questions. Je cible les vaisseaux à la portée de mes canons, avant de me voir confier la mission de ralentir la progression du vaisseau capital ennemi. Une explosion en appel une autre, la ruche est la prochaine cible. Cette usine transformant les hommes en machines doit disparaitre.

Le commandant Torelle distille les ordres, m'invitant à me sacrifier afin de porter l'ultime coup à l'ennemi. Il fallait bien se douter que la place d'une recrue est au coeur de l'explosion. Il faut savoir obéir aux ordres, pour la beauté du geste ou le sacrifice inutile. Je me doute que cette scène arrivera à de nombreuses reprises par la suite, faisant à chaque fois peser le pour ou le contre dans un univers hostile. Au final, j'explose en bonne compagnie, baignant dans le plus simple appareil dans l'espace parmi ce qui constituait il y a encore quelques secondes ma toute première frégate. Je me réveille dans la foulée au QG, habitant un nouveau corps. Je suis désormais un joueur immortel sur EVE Online.

Réactions (17)


  • En chargement...

Que pensez-vous de EVE Online ?

697 aiment, 116 pas.
Note moyenne : (843 évaluations | 66 critiques)
7,7 / 10 - Très bien
Evaluation détaillée de EVE Online
(450 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

906 joliens y jouent, 2359 y ont joué.