Tranches de vie sur EVE Online - Quand le chat n'est pas là, les souris dansent

Reposant sur des mécaniques sandbox, le MMORPG spatial EVE Online ressemble à un véritable écosystème à bien des égards. Les histoires à y vivre vont évoluer en fonction de bien des événements, dont des migrations impactant des milliers de joueurs.

_light-19577_9327-quand-le-chat-n-est-pas-la-les-souris-dansent.jpg

L'univers d'Eve Online est résolument hostile, bon nombre de joueurs ayant pour objectif d'en accrocher d'autres à leur tableau de chasse. Et si les affrontements entre les joueurs peuvent prendre bien des formes, la constante est qu'ils s'inscrivent dans un ensemble sur lequel on n'a pas réellement de prises. La petite histoire qui va suivre illustre l'écosystème d'EVE Online, avec sa chaîne alimentaire partant du petit cailloux aux alliances mobilisant des dizaines de milliers de joueurs.

Il était une fois...

Vivant en attendant son expulsion dans la contrée de Tribute, la petite alliance francophone Toilet Paper essuie chaque jour son envie d'en couler une. Je parle bien évidemment de cette petite larme, qui accompagne l'explosion de son vaisseau spatial, dispersé au gré du vide avec ce qui en faisait sa fierté, alors que l'âme quitte ce corps laissé entre les mains d'autochtones aux moeurs douteuses, telle est l'ambition d'une alliance orientée PvP. Parmi ses membres, la personne écrivant ces lignes était, comme à son habitude, en train de veiller à la bonne circulation devant sa citadelle.

Mon admiration pour les bulles dans l'espace fut interrompue par un son de discorde, généralement signe annonciateur de grandes manoeuvres. Et effectivement, un commandant de flotte -- ou FC pour les intimes -- veut aller serpenter en eaux troubles. Il a ses habitudes, chaque membre de la meute sait qu'il partira dans le système voisin où se trouve une série de raccourcis nous amenant à quelques sauts du territoire des poulpes jaunes, Pandemic Horde. Cette espèce est l'une des plus rependues dans New Eden, mais l'on vise plus particulièrement les herbivores, qui s'évertuent au quotidien à ratisser les cailloux des champs d'astéroïdes. Leurs mouvements sont régis par les cycles des lunes, quand les raffineries installées en orbite de ces satellites naturels par les corporations vont en extraire des monolithes, qui deviendront une fois extraits et raffinés des minerais, les plus petits élément à la base de la chaîne alimentaire.

La chasse géopolitique aux poulpes

Si les herbivores sont fragiles et vulnérables, ils sont bel et bien indispensable au bon fonctionnement de l'écosystème, car les minerais sont une source de richesse pour les alliances et la base de l'économie. Les autres poulpes vont donc devenir particulièrement agressives à l'idée que l'on touche à leurs précieux. La réponse peut devenir particulièrement violente. Le chasseur devient alors chassé, avec parfois jusqu'à une centaine de poulpes à ses trousses. C'est le moment où le destroyer Jackdaw en mode navigation a intérêt d'être bien aligné sur sa prochaine destination, sous peine de mourir comme aime à le rappeler le FC. On finit par s'habituer à l'idée de lancer un warp cinquante fois à la minute, dans l'espoir de survivre tout en grappillant au passage quelques cibles à notre portée. Et pourtant, tout peu changer du jour au lendemain.

World War Bee II

Car de l'autre côté de l'univers, plus précisément du coté de Delve, les plus grandes alliances ont décidé de se mobiliser contre l'une d'elle, The Imperium. L'extinction des abeilles n'est pas qu'une histoire terrienne, elle est actuellement en cours dans l'espace. Alors pourquoi je vous parle d'abeilles alors qu'on était sur des poulpes ? C'est que les poulpes se sont aussi fourrées dans ce coup là et pas qu'un peu ! L'alliance Imperium compte environ 29.000 comptes, s'opposant une coalition nommée PAPI en comptant jusqu'à 52.000 impliqués dans ce conflit. C'est la World War Bee II qui se déroule actuellement, alors que la première édition avait été financée par des fonds douteux provenant de jeux d'argent, mais c'est encore une autre histoire qui avait fait couler beaucoup d'encre.

Les poulpes les plus dangereuses sont donc parties vers d'autres cieux. Et quand le chat n'est plus là, les souris dansent. La nécessité de courir pour sauver sa vie disparait, laissant la place à un champ de ruines. On en viendrait presque à imaginer s'en prendre à un vaisseau capital devant une forteresse Keepstar ennemie, en prenant le temps de rameuter les copains pour en profiter. Point d'honneur à cette curée, mais telle est la dure réalité d'un pilote réclamant en vain de l'aide à la centaine de ses congénères qui assistent à la scène, à l'abri derrière les murs de la forteresse.

La morale de l'histoire

Point de morale à cette histoire, mais le rappel qu'un MMORPG comme EVE Online est aussi une affaire d'opportunités et d'opportunistes. Tandis que va se jouer pendant plusieurs mois un conflit mobilisant des dizaines de milliers de joueurs, des petites souris sont en train de danser sans penser au lendemain. Car c'est bel et bien l'essence du modèle sandbox, les actions ont des conséquences imprévisibles.

Réactions (2)

Afficher sur le forum

Que pensez-vous de EVE Online ?

706 aiment, 124 pas.
Note moyenne : (861 évaluations | 66 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de EVE Online
(456 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

906 joliens y jouent, 2380 y ont joué.