Tranche de vie sur EVE Online - Mettre un réveille-matin pour jouer

En perspective d'une attaque d'envergure sur un autre fuseau horaire, on peut se retrouver à mettre un réveil à 6h20 pour jouer à EVE Online. Telle est l'implication possible dans un MMORPG sandbox.

coffee-break-1291381_1280.jpg

Je précise en préambule que cette histoire est inspirée de faits réels se déroulant dans un univers virtuel. Je n'aurais pas eu l'opportunité de rédiger ces quelques mots si femme et enfant n'étaient pas partis dans la belle famille à l'occasion de ce weekend prolongé, merci donc à mon travail de me retenir à mon domicile.

La fin des pandas et le début des singes-araignées

Comme prévu lors de la précédente tranche de vie sur EVE Online, la confrontation contre le panda géant a tourné court. Quelques exploits en sous-nombre, sur le modèle de 300 avec des sacrifices notables dont personnellement un Nightmare, ont toutefois permis de partir de la région Tribute en signant un cessez-le-feu. Concrètement, cela a permis à l'alliance Toilet Paper de plier bagage de manière ordonnée, sans perdre ess structures que l'on a pu démonter et ranger dans les soutes. C'est ainsi que débute le grand voyage pour la contrée de Pure Blind, la porte d'à coté.

Quelques sauts plus loin, cette région dispose de régions NPC, à savoir quand la souveraineté est revendiquée par une faction de PNJ et non pas des joueurs. Cette variation possible du 0.0 attire notamment les adeptes des missions et les alliances à la recherche d'une terre d'exil. Pour la petite anecdote, les contacts diplomatiques avec la principale alliance du secteur, à savoir Banderlogs, ont eu une part significative dans la suite de l'histoire. Car si le diplomate adverse s'est mis en tête que l'on posait nos bagages juste le temps d'une halte, le notre s'est bien gardé de rectifier. Et quand notre forteresse était solidement ancré pour stocker les bijoux de famille, les hostilités pouvaient démarrer.

Banderlogs
Banderlogs

La victime désignée était la bien modeste alliance X-Empire, qui a toutefois reçu le soutien de Banderlogs pour l'occasion. Les singes-araignées, comme représentés par leur emblème, ne pourront éviter l'éviction de X-Empire, notre premier territoire dans Pure Blind. Les systèmes conquis ne sont toutefois pas suffisants pour une alliance de notre taille et il faut donc approfondir notre relation avec nos nouveaux meilleurs amis. Les premiers succès -- avec le soutien de nos anciens alliés Trigger Happy nouvellement chez Volta -- vont être temporisés par une mécanique particulière d'EVE Online.

En effet, pour permettre de partager un seul serveur à l'échelle du monde entier, les structures et les souverainetés ne peuvent être conquises que selon des créneaux horaires fixés au préalable par le défenseur. Ce compromis est nécessaire pour assurer aux joueurs de pouvoir défendre leurs possessions dans un MMORPG sandbox qui ne s'arrête jamais. Vous le voyez peut-être arriver, c'est le moment de l'histoire où le réveille-matin va entrer en jeu.

Quand le réveille-matin est une arme

Si Banderlogs Alliance est composée essentiellement de joueurs russophones, la ligne de défense adoptée a été de déplacer leurs créneaux de défense à une certaine extrême, plus précisément le même fuseau horaire que l'Australie. Alors certes on peut élargir l'amplitude horaire possible en empêchant les autochtones d'exploiter le système stellaire visé et ainsi réduire ses défenses stratégiques, mais une autre spécificité géographique va encore entrer en ligne de compte. Il s'avère que la Russie dispose d'une superficie de 17 125 191 km² -- Crimée incluse -- avec une paire de fuseaux horaires. Et la leçon qu'il faut en tirer est qu'un joueur européen a peu de chance d'empêcher un habitant de Sibérie de jouer tranquillement à EVE Online.

EVE Online

Pour combattre sur les enjeux stratégiques, il est donc nécessaire de se résoudre à mettre le réveil. Le sentiment d'appartenance a un groupe va permettre de dépasser cette logique que la nuit est faite pour dormir, tout en résistant aux regards inquisiteurs ou ébahis quand on annonce à son entourage que l'on doit se réveiller à 6h20 pour participer à une bataille spatiale. Une campagne de conquête se déroulant sur plusieurs jours, il faut dans cette configuration se focaliser sur les week-ends prolongés. Le mois de mai ayant son compte de jours fériés, c'est bien le moment d'y aller.

La dernière attaque lancée par Toilet Paper vise trois systèmes de Pure Blind : O-N8XZ, MI6O-6 et L-TS8S. Leurs positions sont stratégiques dans la région, étant sur la route allant du nord au sud et inversement. Il s'agit également de l'endroit préféré des sibériens, les mêmes qui ont décidé de nous rendre la vie compliquée. Alors il faut admettre que l'on fait pareil de notre côté, mais la cohabitation dans l'univers d'EVE Online passe par quelques principes.

Quelques principes régissant l'univers

Pour que deux entités puissent vivre dans un même secteur, il faut s'être accordé que l'on peut se taper dessus sans toucher aux infrastructures ou éviter les pratiques telle que le ghost camping. Laisser en permanence des vaisseaux capables de projeter une flotte à n'importe quel moment a la fâcheuse tendance à énerver. L'autre option est de devenir allié avec ses voisins, une tendance pouvant tuer l'intérêt du 0.0 sur le long terme ou les Goons occasionnellement.

Le but de la manoeuvre est bien d'imposer ses conditions pour sécuriser son territoire, tout en préservant du contenu en terme d'affrontements entre joueurs. Il s'agit également de remplir les caisses avant le prochain conflit d'envergure, car une lointaine rumeur fait écho de l'appétit croissant des pandas.

En attendant, il s'agit d'être sur le pont en réglant son réveil et en faisant chauffer le café. Le doux son des voix caverneuses et un brin embrouillées rappelle la dureté de la tâche, avec le bien commun de l'alliance en filigrane. Car si le premier assaut était une surprise, le rendez-vous est fixé à tout le monde pour le second volet d'une prise de souveraineté. Il faudra couvrir toute une constellation pour faire basculer de nouveaux systèmes dans l'empire des rouleaux de papier toilette.

La bataille

Tous les systèmes sont couverts par des éclaireurs, alors que des yeux scrutent le moindre mouvement ennemi. Les effectifs semblent similaires, les hostilités vont avoir lieux. On ajuste l'équipement des vaisseaux en fonction de la flotte que l'on voit sortir de la forteresse ennemie, avant de se ranger à côté du vaisseau Titan. La voie est tracée pour apparaitre devant eux, l'artillerie siffle de manière presque synchronisée -- alors que les ordres pour nos alliés russes Quote sont traduits dans la langue de Shakespeare sur un canal en parallèle -- et effacer cette première escarmouche.

Nightmare

La seconde tentative devient un cauchemar pour nous, notre plan machiavélique est toutefois suffisamment douloureux pour les deux parties afin de temporiser dans le système MI60-6. On profite de la route posée pour revenir avec une nouvelle doctrine équivalente, tout se jouera au troisième engagement de la matinée. Notre soutien logistique est pris par le feu ennemi, alors que l'on se focalise sur leur force de frappe. On arrive à dérouler des milliards d'ISK qui vont se disperser dans l'espace avec l'espoir ennemi. Et en parallèle, le balai des vaisseaux permettant de contester la souveraineté est continu, égrainant les minutes pour valider la prise de territoire.

Après le tourbillon de l'engagement, la récompense est de profiter d'un temps de répit en attendant de revendiquer la dernière souveraineté du jour, L-TS8S. La tentation est de se précipiter vers la cafetière avant que la contestation du prochain système débute, du moins si l'adverse veut aller au bout de cette matinée. Un créneau de quelques minutes permet finalement de changer de doctrine et recharger ma tasse. J'en profite pour ajouter quelques lignes à cette histoire avant de la publier.

Réactions (8)

Afficher sur le forum